L’abbaye du Mont Cassino

Vu sur le blog Voyages

25 avril 2011

Alors que le train de Romy part, je me retrouve seul face au Sud de l’Italie…Il est prêt de 17h et je décide d’aller visiter l’abbaye du « Monte Cassino » qui surplombe magnifiquement la ville qui porte son nom.

à l'intérieur de l'abbaye
à l'intérieur de l'abbaye

Une fois arrivé, je découvre l’histoire de ce lieu avec une vidéo qui montre la destruction quasi complète du bâtiment durant la deuxième guerre mondiale, des bombardements ont complètement rasé la montagne et ce qu’il y avait dessus ! La reconstruction de l’abbaye et son inauguration donneront lieu à une messe papale si j’ai bien compris…(explication en Italien).

à l'intérieur de l'abbaye
l'intérieur de l'abbaye

Dans une des salles à l’intérieur, se tient une exposition temporaire avec pour invités Kim en Jong, Picasso, Borsi, A Sun Wu et Hartung, je paye la visite 5€ et m’attends à y trouver des tableaux…

céramique de Kim en Jong
céramique de Kim en Jong
Terre cuite - Hartung
Terre cuite - Hartung
peinture sur terre cuite de Picasso
peinture sur terre cuite de Picasso

 

Il s’agit en fait de peinture ou modelage sur terre glaise, céramique. Le gardien me laisse prendre des photos, une exposition surprenante.

 

Je repars vers Cassino, quelques gouttes de pluie me font craindre le pire pour ce soir, je ne me sens pas encore super motivé pour le camping, d’autant qu’une fois de plus, je crois que j’ai été trop optimiste en emmenant ma tente « tropicale » simple paroi et mon sac de couchage light…Je m’en veux de ne pas avoir considéré que mon escapade n’allait pas se limiter aux côtes mais que j’allais bien sûr être attiré par les montagnes et l’intérieur du pays bien plus sauvage.

Je me trouve un petit hôtel, la nuit porte conseille.

 

KM total : 408

 

article original : L’abbaye de Monte Cassino

article précédent : le parc des abruzzes

Le parc des Abruzzes

vu sur le blog voyages

San Donato – Barrea – Pizzone – San Donato

Samedi 23 avril 2011 – 161 km

Aujourd’hui, Romy et moi, avons décidé d’aller à OPI (A) en moto. Comme voyager à deux sur ma 125 cm3 n’est pas très agréable, nous pensons nous arrêter à OPI, faire une petite randonnée et revenir à San Donato val di Comino (G). Mais les plans sont faits pour être changés non?

 

[iframe http://maps.google.fr/maps?f=d&source=s_d&saddr=Opi,+Italie&daddr=San+Donato+Val+di+Comino,+Italie+to:Barrea,+Italie+to:Pizzone,+Italie+to:Scapoli,+Italie+to:San+Biagio+Saracinisco,+Italie+to:San+Donato+Val+di+Comino,+Italie&geocode=FeuGfQIdbgbTACk9AqcjkQswEzFw7Dmymk8JBA%3BFblufAIda8fSACnBosiC_QkwEzFgxDmymk8JBA%3BFXEifQIdaoDVACmXzk7NgHMwEzFA6Tmymk8JBA%3BFcDKewIdeSXWACldWkkelp06EzGtXnzNya4CNw%3BFSv8egIdBYTWACm7QvupkZs6EzEAXzqymk8JBA%3BFdf3egIdFYvUACmzlruPsJg6EzEZlA8F-TSCeQ%3BFblufAIda8fSACnBosiC_QkwEzFgxDmymk8JBA&hl=fr&mra=ls&sll=41.684194,13.907318&sspn=0.248196,0.741577&ie=UTF8&t=h&ll=41.6842,13.90681&spn=0.1969,0.31544&output=embed 580 450]

 

Situé en plein coeur du parc des Abruzzes, OPI est un village littéralement perché sur un caillou posé au milieu d’une verte vallée elle-même entourée de forêts verdissantes avec le printemps. Pas de randonnée à faire , nous nous arrêtons au belvédère du village et décidons de reprendre la route pour voir le lac de BARREA (C : on ne voit pas le lac sur la carte, mais croyez moi, il y en a un 🙂 ) et faire le plein d’essence.

Le village de Barrea et son lac
Le village de Barrea et son lac

 

 

Le paysage est sauvage, il y a même encore de la neige à certains endroits. Nous faisons une pause pic-nic autour du lac et vu que finalement, être à deux sur la moto (sans les bagages!) ne nous a pas encore marqué physiquement, nous repartons vers PIZZONE (D) en vue de faire une boucle pour rejoindre SAN DONATO VAL DI COMINO.

Nous arriverons épuisés! Les derniers kilomètres seront les plus terribles avec des montés et des descentes qui nous feront accepter que ma moto n’est vraiment pas faite pour deux (surtout à cause de mon grand gabarit!)

Demain, c’est sûr, on va marcher.

 

Le mont Tranquillo

24 avril 2011 – 56,8 km à moto environ 20 km à pied

Le Mont Tranquillo (B) entre San Donato et Pescasseroli

[iframe http://maps.google.fr/maps?f=d&source=s_d&saddr=&daddr=41.754922,13.777542&hl=fr&geocode=&mra=dme&mrsp=1&sz=11&dirflg=w&sll=41.756459,13.826294&sspn=0.123959,0.370789&ie=UTF8&t=h&ll=41.756459,13.826294&spn=0.123959,0.370789&output=embed 580 450]

 

Il fait frais ce matin et le soleil apparait pour notre départ  vers 11H. Nous allons essayer de conquérir le Mont Tranquillo (1840 mètres). Il nous suffit d’atteindre le col d’Horca d’Acera entre SAN DONATO et OPI et de trouver le départ de la randonnée! Nous commençons notre marche de 20 km tardivement, il est déjà presque midi.

 

prairie de crocus parc des abruzzes
Prairie de crocus - parc des Abruzzes

Les paysages sont magnifiques, alternances de prairies rases où poussent crocus et violettes et de forêts de hêtres : c’est le pays des ours (et l’emblème du parc par la même occasion)! Pas d’ours en vu de notre côté mais on aperçoit au loin un troupeau de cervidés qui traversent la vallée avant de disparaître dans les bois…

Il y a encore beaucoup de neige, nous atteignons l’église « Santa Maria di Monte Tranquillo » (1600 m) vers 14H30. Romy n’a que des baskets et n’atteindra hélas pas le sommet du Mont Tranquillo, la vue sur la vallée est néanmoins superbe même à mi-chemin. Je poursuis donc seul…

au sommet du mont Tranquillo
Le parc des Abruzzes vu du sommet du Mont Tranquillo

 

village de pescasseroli
On devine au centre le village de Pescasseroli au milieu du pays des ours.

 

Ces quelques heures de marche nous auront bien fatigués, ma préparation physique d’avant mon départ porte ses fruits, je récupère vite mais quelques semaines d’entrainement de plus auraient été idéales! Demain, dernier jour avec Romy, puis direction le Sud…

Romy Alain mont tranquillo
Fin de journée, le mont Tranquillo est derrière nous! (à gauche)

 

article original : Le parc des Abruzzes et le mont Tranquillo

[iframe http://maps.google.com/maps?f=d&source=s_d&saddr=Roma,+Italia&daddr=41.83844,12.58971+to:San+Donato+Val+di+Comino,+Italie&hl=fr&geocode=FSpGfwIdFHe-AClfFvCor2EvEzHVHDe_UYwMQA%3BFWhnfgIdjhrAACmjb5pnOIglEzHBgnmgmk8JEw%3BFblufAIda8fSACnBosiC_QkwEzFgxDmymk8JBA&mra=dpe&mrsp=1&sz=9&via=1&dirflg=ht&sll=41.77255,13.14794&sspn=0.57558,1.766052&ie=UTF8&ll=41.77255,13.14794&spn=0.57558,1.766052&output=embed 580 350]

Rome – San Donato val di Comino

Via Domenico Fontana à Rome – La veille du départ

21 avril 2011

Mon sac est prêt et je me souviens avec émotion de mon voyage précédent, le premier en moto. Quelles surprises m’attendent cette fois-ci?

C’est le week-end de Pâques, Romy , mon amie, le passera avec moi, nous avons réservé une chambre dans un Bed and Breakfast à une trentaine de kilomètres de Cassino à San Donato val di Camino. Lundi,Romy rentrera à Rome et je poursuivrai seul cette aventure.

Je passe la soirée à mettre en ordre mes affaires, demain, c’est le grand départ…

 

Rome – San Donato val di Comino

22 avril 2011- 191,1 KM

[iframe http://maps.google.com/maps?f=d&source=s_d&saddr=Roma,+Italia&daddr=41.83844,12.58971+to:San+Donato+Val+di+Comino,+Italie&hl=fr&geocode=FSpGfwIdFHe-AClfFvCor2EvEzHVHDe_UYwMQA%3BFWhnfgIdjhrAACmjb5pnOIglEzHBgnmgmk8JEw%3BFblufAIda8fSACnBosiC_QkwEzFgxDmymk8JBA&mra=dpe&mrsp=1&sz=9&via=1&dirflg=ht&sll=41.77255,13.14794&sspn=0.57558,1.766052&ie=UTF8&ll=41.77255,13.14794&spn=0.57558,1.766052&output=embed 580 350]

Départ vers 9h30 de Rome, jusqu’à la dernière minute j’ai eu des hésitations à rajouter tel ou tel objet, vêtement…Souvent optimiste avec le temps et privilégiant la légèreté, il m’est arrivé de me retrouver démuni en face de temps froid et humide. L’Italie au mois d’avril, ce n’est pas non plus les tropiques, j’ai finalement pris mes gants en cuir et un vêtement à mettre sous le jeans afin de « casser » les effets du vent (même en 125cm3, à 90 – 100 km/H on peut avoir froid!).

Le jour du départ, devant notre appartement via domenico Fontana à Rome
Le jour du départ, devant notre appartement via domenico Fontana à Rome

La sortie de Rome se fait sans problème, il faut dire que la veille j’ai trouvé dans une boutique asiatique du coin, un porte GPS que j’ai bricolé pour fixer à la moto. En mode « Scootering », il me fait prendre les routes de campagnes, et je vole littéralement de village en village : Artena, Colleferro, Ferrentino, Frosinone, Ceprano et Cassino vers 12H30.

Sieste au parc de Cassino
Sieste au parc de Cassino

Romy arrive par le train à 14H40, je m’en vais découvrir la ville. Cassino est une jolie bourgade entourée de montagnes, et même si le paysage est relativement urbanisé, la nature sauvage ne semble pas loin…

Je découvre et mange une délicieuse « piadina », sorte de pâte à pizza cuite comme une crêpe garnie à la demande et pliée en deux ! Romy arrive dans 10 minutes, je file à la gare.

 

A deux sur la moto, les 30 kilomètres qui nous séparent de San Donato vont se faire doucement, d’autant que la route monte ! Nous arrivons dans ce charmant village, vers 17H. « Il Bruco », notre B&B, est perdu au milieu des champs mais se laisse trouver facilement, la bâtisse est toute en pierre, les montagnes sont juste derrière nous, le tout dans un calme propre à la campagne.

le village de San Donato val di Comino
le village de San Donato val di Comino

 

En allant à pied au village pour se restaurer en début de soirée, je trouve plusieurs espèces d’orchidées dans les prairies où poussent des oliviers :

orchidée militaris ?
orchis militaris ?

 

orchidée mauve
orchidée mauve

 

orchidée blanche
orchidée blanche

Si quelqu’un pense connaître les espèces, faites moi en part en commentaire, je le rajouterai.  Il me semble que la première avec ses fleurs en forme de bonhomme (et oui, ils ont même un pénis!) soit un Orchis Militaris…

Nous arrivons après une demi-heure de marche : Tout le village semble nous attendre, les petites terrasses de la place principale sont remplies, et pas de touristes, des habitués ! Une mélodie gronde alors à travers les petites ruelles, nous nous dirigeons vers elle et soudain, apparaît un cortège.

Célébration de la Pâques en pleine rue
Célébration de la Pâques en pleine rue

Cérémonie religieuse en pleine rue pour célébrer la Pâques : une trentaine de musiciens suivie du corps de Christ et de la vierge Marie soutenus par des ouailles dévouées. Cette image d’Epinal ne manque pas d’émotions, la musique est prenante, la tradition prend le pas sur le religieux, il n’y a pas qu’à Rome que le christianisme est roi.

Affamés, nous nous rendons à « la Vecchia Cantina » – la vieille cantine, l’antipasti est délicieuse, à base de jambon, salami, champignons frais et autres légumes marinés. Suivra une assiette de pâtes sauce du pays et un bifteck simplement arrosé de jus de citron.

On rentrera repu, demain, le parc national Abruzzo nous attend…

article original : san donato val di comino

 

Que mettre dans son sac à dos (suite)

Vu sur le blog Voyages

Après quelques jours en Alsace qui m’ont permis de rassembler toutes les affaires dont j’avais besoin pour finir mon sac à dos, me voici de retour à Rome. En arrivant dans mon appartement en Italie, j’ai complètement déballé le contenu de mon sac afin de refaire la liste de ce que je vais emmener et surtout placer selon mes futurs besoins tous les objets!

Comme promis dans l’article de la semaine dernière, voici la liste :

sac à dos en préparation
sac à dos en préparation

-1 sac de couchage Argon light 235 Vaude (0.950 kg)
-1 tente Coleman (0.960 kg ) très légère, simple paroi, elle est idéale pour les pays secs!
5 sardines de 20 cm* (à l’origine celles de la tente faisaient moins de 10 cm! afin de gagner en légèreté. Comme je pense camper près des plages, il me faut des sardines plus longues pour tenir dans un sol sablonneux)
-1 short
-1 jeans**
-1 protection pantalon pluie
-1 paire de chaussures de marche**
-3 paires de chaussette
-3 boxer sous vêtement
-1 matelas gonflable (autogonflant en fait, il pèse 0.6 kg je pense il ne prend pas trop de place, c’est idéal et on n’y dort pas trop mal)
-1 tondeuse cheveux et barbe
-1 clés de 10
-1 boite ampoule moto + pince multifonctions + 2 démontes pneu + pompe de vélo avec embout compatible pour gonfler la chambre à air en cas de crevaison + rustine + colle
-1 canne à pêche + leurre
-1 Couteau opinel + cantine +fourchette + gamelle + éponge (important l’éponge! Se retrouver sans rien pour nettoyer sa gamelle qui a cramé, c’est pas marrant et je connais…)
-1 paquet de tisane (menthe 🙂 )
1 gourde je l’avais noté sur la liste provisoire mais finalement pas besoin, une bouteille d’eau fera très bien l’affaire
-1 appareil photo (petit reflex ou canon avec super objectifs?) j’emmène mon petit Nikon coolpix P50 ! Je lui en veux encore pour toutes les photos macro de plantes carnivores et en particulier d’utriculaires qu’il m’a fait rater au Vietnam mais bon, il était pas fait pour cela…Mon Canon n’a pas l’objectif qu’il faut pour ce voyage en Italie alors je ne l’emmène pas (j’espère ne pas le regretter…)
1 chargeur appareil photo deux piles rechargeables et un chargeur universel feront l’affaire.
3 sangles (nécessaire pour fixer mon sac à dos sur la moto)
1 graisse chaine moto la chaine est graissée, si besoin, je trouverai un garage en cours de route.
1 pince pour serrer les rayons des roues Pareil, j’ai fait une révision avant de partir, on verra en route si besoin.
-1 gazinière de camping
-1 rouleau de pq
-1 briquet
-1 ceinture voyage (elle est un peu spéciale, j’en parlerai une autre fois…)**
-1 veste north face
-1 veste coup vent **
-2 tee shirt
-1 serviette
-1 casque**
-1 paire de lunette de soleil
-1 carnet de voyage
-1 porte carte (se met sur la moto afin de pouvoir suivre un itinéraire sans s’arrêter et devoir sortir complètement la carte)**
-1 sac à dos
1 petit sac à dos Inutile
1 sweet J’emmène la veste polaire qui va avec la veste North Face ça suffira
-ma moto!**
-mon petit ordinateur portable + chargeur (sans le chargeur autant ne pas emmener l’ordinateur 😉 )
-1 paire de tongues
-1 short de bain
-1 casquette
-trousse de toilette (dentifrice, brosse à dent, coupe ongle) + anti moustique
-mouchoir en papier
-médicament anti allergie, aspirine
-crème solaire
-1 carte d’Italie + une spécifique à la Sicile ( c’est en Sicile que je pense passer le plus de temps alors autant se donner les moyens de bien visiter toute l’île)**
1 sur-sac de couchage Finalement j’ai choisi d’emmener la tente uniquement, elle me servira de sur-sac si je ne la monte pas et me glisse simplement dedans avec mon sac de couchage.
10 3 sacs poubelle grande taille (pour mettre le sac à dos les nuits et les jours de pluie)
-mp3 + écouteurs
-2 tubes de colles super glue (permet de réparer pas mal de trucs en voyage)
-lunettes de plonger (inutile mais vu leur taille et vu que j’espère bien me baigner et observer la vie aquatique, je les emmène!)
-1 livre (relecture de « Narcisse et Goldmund » – Hermann Hess)***
-1 paquet de lingette (pas très écologique mais utile pour faire sa toilette en absence d’eau)
-2 repas lyophilisés ( pour survivre en cas de faim intense 🙂 )
-lampe LED rechargeable manuellement

-telephone portable + cable usb
-GPS + câble d’alimentation bricolé pour aller sur la batterie (le GPS n’est pas indispensable mais tellement pratique, il permet aussi de noter des positions exactes lorsque l’on récolte des graines de plantes par exemple 😉 )
-butt buffer ! littéralement, un amortisseur pour les fesses : c’est un coussin en silicone qui se met sur la moto et améliore ainsi le confort du postérieur…INDISPENSABLE quand on passe 4 à 6 heures par jour sur sa 125!
-un anti-vol! J’ai voyagé au Danemark et en Islande sans cadenas, en laissant parfois plusieurs heures mon sac harnaché sur ma moto et même sans avoir d’inquiétude particulière, je vais emmener mon anti-vol pour ce voyage, c’est pratique pour attacher son casque et ne pas provoquer le destin 😉

Bien sur j’ai aussi préparé un portefeuille avec juste les papiers nécessaires : passeport (ou carte d’identité) , permis de conduire, carte grise du véhicule, une carte bancaire (qui est acceptée dans les banques du pays visité), carte sécurité sociale européenne (c’est la première fois que j’en ai une), du cash.

Je n’ai pas emmené de sachets poubelles pour mes déchets car au cours du voyage je compte récupérer les sachets plastiques que me fourniront les magasins pour me servir de poubelle.

Le sac fera au final entre 13 et 15 kg, si je n’étais pas en moto, je pense qu’il ferait 2 à 4 kg de moins mais vu que je ne vais pas le porter trop souvent, le poids est acceptable.

* en bleu les ajouts faits à la liste précédente

** je porterai cela sur moi le jour du départ donc pas la peine de le faire rentrer dans le sac!

*** Je n’ai pas emmené de guide du routard et autres guides touristiques, je ferai plus tard un article à ce sujet.

 

Le rangement

Je vous conseille de bien réfléchir à la disposition de vos objets dans votre sac :
-Ceux qui vont avoir une utilité quotidienne (sac de couchage, serviette, trousse de toilette…)
-Ceux qui vont servir plusieurs fois par jour (appareil photo, carnet de voyage, couteau…)
-Ceux qui doivent être à porté de mains mais ne seront peut être pas utilisés tous les jours (maillot de bain, veste…)

Suivant le voyage que vous vous apprêtez à faire, l’organisation de votre sac sera différente, pas la peine de mettre le maillot de bain en haut du sac si vous voyagez en Islande même s’il est prévu au programme de se baigner dans une source d’eau chaude! Par contre le maillot sera à porté de main dans tous les pays chaud ou l’on ne manquera pas une occasion de se jeter à l’eau!

La façon dont vous allez remplir votre sac dépendra aussi de sa conception, certains sacs ont plusieurs ouvertures permettant d’accéder à quasiment tous les compartiments sans avoir à déballer complètement le contenu. Il y a aussi de nombreuses poches facilement accessibles où il sera important de se souvenir de ce qu’on y a mis. Gardez une logique , si vous avez votre téléphone portable, un chargeur, des piles pour l’appareil photo, des cartes mémoires, un cable usb, mettez tout ce matériel « électronique » ensemble dans un endroit protégé de la poussière et de l’humidité. De même, le matériel de bricolage et réparation en tout genre (clé, colle, rouleau de scotch, épingle…) tout ensemble au même endroit, ou dans le même sachet.

Pendant votre voyage l’emplacement des objets va sûrement changer à moins que vous n’ayez déjà l’expérience et sachiez exactement où vous voulez telle ou telle chose. Gardez aussi à l’esprit que vous allez ramener des souvenirs, des coups de coeur, un pull 100% pure laine, une bouteille de liqueur du coin etc…etc…donc ne bourrez pas votre sac 🙂

Le départ est prévu cette fin de semaine, je vais sans doute partir vers Naples jeudi ou vendredi, et mon amie Romy va me rejoindre pour passer le WE de Pâques dans un Bed and Breakfast, ensuite direction la Sicile…

 

Alain

 

Article originale : http://voyages.alain-kern.com/quoi-mettre-dans-son-sac-a-dos-suite

Que mettre dans son sac de voyage

Vu sur le Blog Voyages

 

Cette après-midi, j’ai décidé de prendre l’air et de préparer mon road trip dans le Sud de l’Italie dont le départ est prévu pour la fin du mois d’avril.

Lorsque je suis parti en Islande en juillet dernier, c’était mon premier voyage en solitaire dans un pays « froid »! Pour rappel, en Islande la moyenne des températures en été avoisine les 10-12°C! Après l’Amérique du Sud, la Nouvelle Calédonie, le Vietnam j’avais du revoir mes habitudes de voyageur au long cours…

Lors de ces précédents voyages , j’avais fait pas mal d’erreur dans la préparation de mon sac et même s’il nous manque toujours quelques choses ou si l’on a obligatoirement des objets dont on ne se sert pas, voyage après voyage on apprend à sélectionner ce dont on va avoir besoin et ce qui est clairement inutile.

Lors de mon premier trip en Amérique du sud, j’avais par exemple emmené deux pantalons, en y repensant aujourd’hui, je trouve cela aberrant de ma part. Un seul aurait largement suffit et je ne vous parle pas des deux ou trois shorts que j’avais aussi emmené…

Pour en revenir à l’Islande, j’étais parti avec un duvet trop léger (j’avais voulu limiter le poids et avais pris un duvet confort 10°C ne pesant que 900 grammes) résultat, j’en ai acheté un autre durant le voyage dans un supermarché! Il faut dire que je suis frileux.

L’étape de préparation d’un sac est très importante, cette préparation conditionne pour beaucoup votre état d’esprit et la réussite de votre trip, il est important d’avoir le nécessaire afin de se sentir bien, sécurisé et en même temps pas trop chargé pour rester libre et bouger facilement. Avez-vous déjà vu des gens charger de deux sacs à dos (un derrière et un petit devant), plus des sacs dans les mains dans les aéroports, les gares ? Peut-être étiez-vous de ceux-là…Il est alors impossible de partir à la découverte d’une ville sans trouver où déposer tous ces sacs, alors que le plus judicieux est justement de bouger avec vos affaires et de vous arrêter quand le coin vous plait ! Pour vous aider dans la préparation de votre futur voyage j’ai décidé de partager avec vous l’organisation de mon sac à dos pour mon trip Italien.

 

Avant de remplir son sac

Avant tout, il faut se poser quelques questions :

Quelle sera la durée du voyage?

Quelles vont être les conditions météorologiques habituelles pour la période choisi?

Quelle est le mode d’hébergement principale (camping, chambre d’hôte, hôtels)?

Seul ou à deux : cela conditionne le partage des affaires de camping par exemple (tente, ustensiles de cuisine…)?

Quelles seront les sources d’alimentation : en autonomie complète, semi complète, restaurant^^…

 

Le point de départ de mon voyage sera Rome, je me donne de 2 à 4 semaines pour faire le tour de l’Italie du Sud y compris la Sicile avec ma moto 125. Je peux très bien bouger tous les jours comme rester quelques nuitées au même endroit.

Le camping sauvage quand c’est possible sera mon mode d’hébergement privilégié et pour la nourriture, je compte profiter de la cuisine et des produits italiens le plus possible, donc fruits et légumes dans les marchés locaux, repas dans les petits restaurants, barbecue avec des poissons si j’en attrape…

Si j’en crois ce que l’on m’a dit par rapport aux conditions météo, ce sera grand beau temps et chaud même si la plus grande partie de mon voyage se fera en mai donc pas trop de vêtements chaud mais bon, les nuits peuvent être franche en montagne…


Faire une première liste

Pour faire la liste des affaires à emmener, je vous conseille de prendre une feuille et de noter tout ce qui vous vient à l’esprit, ne penser pas encore en terme d’utilité, inscrivez tout ce que vous voudriez emmener…

La première fois, vous verrez que votre liste va être longue^^

Pour moi en vrac ça donne ça :

1 sac de couchage
1 tente
1 short
1 jeans
1 protection pantalon pluie
1 paire de chaussures de marche
3 paires de chaussette
3 boxer sous vetement
1 matelas gonflable
1 tondeuse cheveux et barbe
1 clés de 10
1 boite ampoule moto
1 canne à pêche + leurre
1 Couteau opinel + cantine (fourchette, gamelle, éponge)
1 paquet de tisane
1 gourde
1 appareil photo (petit reflex ou canon avec super objectifs?)
1 chargeur appareil photo
2 sangles
1 graisse chaine moto
1 pince pour serrer les rayons des roues
1 Gazinière de camping
1 rouleau de pq
1 Briquet
1 ceinture voyage
1 veste north face
1veste coup vent decathlon
2 tee shirt
1 serviette
1 casque
1 paire de lunette de soleil
1 carnet de voyage
1 porte carte
1 sac à dos
1 petit sac à dos
1 sweet
ma moto!
mon petit ordinateur portable
1 paire de tongues
1 short de bain
1 casquette
trousse de toilette (dentifrice, brosse à dent, coupe ongle)
mouchoir en papier
médicament anti allergie, aspirine
crème solaire
1 carte d’Italie
1 sur-sac de couchage
10 sacs poubelle grande taille

Que faire ensuite :

Précisez les quantités devant chaque référence. Celles et ceux qui ont une majorité de 2 et de 3 voir plus devant vos affaires, vous allez prendre votre sac, et essayez de mettre tout ce que vous avez noté dedans. Si vous y arrivez, portez-le! Et imaginez vous devoir le trimbaler…

Quand on voyage à pied, en vélo, en moto, en bateau,… tout le poids supplémentaire vous coute de l’énergie à un moment ou à un autre : il faut donc le réduire au maximum.

Chacun fera ses propres exceptions, on accepte de porter parfois un objet superflu en toute conscience : j’ai un copain qui va partir pour un tour du monde en moto de 3 ans, qui emmène une mini chaise de camping!

 

Une petite astuce : les premières fois, notez en face de chaque objet un U pour utile, un N pour nécessaire, un I pour indispensable.

Si vous avez noté 2 x pantalons cela pourrait donner I , U 😉

Placez alors dans votre sac dans un premier temps que les objets noté d’un I, s’il reste de la place et que le sac n’est pas trop lourd (entre 8 et 12 kg / 15kg au grand max!) rajouter des affaires Nécessaires!

 

Dans ma liste, peu va encore changer, ma réflexion se porte sur la tente, je ne sais pas si je vais emmener ma petite tente ou juste un sur sac ou un tarpon…

Pareil pour la gazinière, j’avais été obligé d’en acheter une en Islande, car il n’y a tout simplement pas de bois sur cette ile, je le savais avant d’y aller, mais je pensais que je trouverai quand même de quoi faire un feu tous les soirs et bien non!  Bear Grylls qui veux 😉

Je rentre en France le 12 avril pour une semaine, je vais finaliser mon sac que je ramènerai alors à Rome, je ferais un article pour vous dire le poids et son contenu exact!

Alain

Article original : que-mettre-dans-son-sac-de-voyage