Dernier jour à Rome

Vu sur le blog Voyage

Article original  : Visite du Colisée, Palatino, Forum Romanum

Pour ce dernier jour à Rome, Romy a pris congé et nous sommes allés (enfin!) visiter le Colisée, le mont Palatino et le Forum!

Le Colisée

 

Le squelette du Colisée
Vu de l'intérieur : Le squelette du Colisée

 

L’arène la plus connue du monde a été construite en 10 ans (!) entre 70 et 80 après Jésus Christ. Cet édifice pouvait alors accueillir entre 50 000 et 70 000 personnes. Le film Gladiator réalisé par Ridley Scott en 2000 met la Rome antique et le Coliseum au gout du jour, quelques effets spéciaux ont été nécessaires car aujourd’hui, même si les vestiges de près de 2000 ans sont encore majestueux, les gradins et le socle qui accueillaient les combats de gladiateurs ont disparu tout comme le marbre qui habillait les murs et les colonnes du plus grand lieu de spectacle de l’antiquité.

 

vu sur le sous sol du Colisée
Photo du sous-sol du Colisée. A l'origine, le sol en bois était recouvert de sable (arena en latin qui a donné sont nom aux arènes! ) afin d'absorber le sang des combattants.

 

 

Le Mont Palatin et le Forum Romanum

 

La visite du Colisée ne se fait pas sans celle du Mont Palatin, l’une des sept collines de Rome et du Forum Romanum, champs de ruines vestiges archéologiques qui se trouvent à coté du premier édifice. D’ailleurs vous pouvez acheter un ticket donnant un accès global à différents endroits pour 12 euros par personne.

Un ancien stade sur le mont Palatin
Un ancien stade sur le mont Palatin

Le Mont Palatin permet d’avoir une vue sur le Circo Massimo (là où s’est déroulée la fameuse course du film Ben Hur)  d’un coté et le Forum Romanum de l’autre.  Le Palatin a été le lieu consacré pour la construction des maisons de plusieurs empereurs, donnant ainsi le nom de palais à ces demeures.

Quelques colonnes encore debouts
Vestiges d'un temple : Quelques colonnes encore debouts

 

Le Forum était quant à lui le lieu de réunion, là où la vie publique, politique, religieuse se passe. On y retrouve aujourd’hui les ruines de plusieurs temples plus ou  moins bien conservées et un arc de triomphe en l’honneur de Septime Sévère datant de 203 a.p. J.C.

Forum Romanum, à droite un temple en cours de rénovation
Forum Romanum, à droite un temple en cours de rénovation

 

Pas mal de touristes malgré les heures chaudes en cette fin juin, il n’est pas rare de devoir faire une demi heure de queue avant de pouvoir acheter son droit d’entrée. Je vous conseille de vous lever suffisamment tôt pour prendre vos billets au plus tard à 9H, avant l’arrivée des gros bus touristiques…

 

Pour moi cette dernière journée est un peu bizarre, comme si ma vie à Rome me manquait déjà… J’accepte pourtant ces dernières heures empruntes de nostalgie  avec sérénité, demain, après six mois de Dolce Vitae, je quitterais définitivement notre appartement de Saint  Giovanni pour le Nord de l’Italie, place à l’aventure…

 

Alain

La suite et fin de mon périple italien

 

 

article original : Italie du Nord

Mon temps en Italie touche à sa fin, ces six derniers mois m’ont permis de prendre de la distance avec le quotidien de mon entreprise et de trouver une nouvelle manière de vivre ma passion pour les plantes et le voyage :

Le KARNIVORES WORLD TOUR (KWT) est né!

 

L’Italie du Nord

Je pars définitivement de Rome le premier juillet, direction la région d’UDINE (B) à l’Est du pays puis je me dirigerai toujours avec ma moto 125^^ vers l’Ouest. Un trip d’une quinzaine de jours dans les alpes italiennes à la recherche de plantes carnivores du genre pinguicula!

J’ai quelques indices que j’ai pu trouver sur internet concernant la localité de certaines espèces (Lago di Tovel (E) , monti tissini (D), Cuneo (F)) et si quelques uns d’entre vous ont des infos à me communiquer laisser un commentaire 🙂

 

[iframe http://maps.google.fr/maps?f=d&source=s_d&saddr=Rome,+Italie&daddr=Friuli-Venezia+Giulia,+Italia+to:Bassano+del+Grappa,+Italie+to:Monti+Lessini,+Recoaro+Terme,+Italia+to:Lago+di+Tovel+to:Cuneo,+Italia+to:Mont+Viso,+Pontechianale,+Italie+to:Montpellier,+H%C3%A9rault,+Languedoc-Roussillon+to:Colmar&hl=fr&geocode=FdgyfwIdqaW-AClfFvCor2EvEzHVHDe_UYwMQA%3BFf5ZwQIdBfHHACnrur5epDN6RzGAfJAVhwkHAQ%3BFdBXugIdyQuzACnHLxs3fdp4RzEMp3e1n32hdQ%3BFYUSuQIdGyerACmTCpyH4qx4RzFDkW4tWWEgHw%3BFd3nwQId7RCnACn5OBOQ_2CCRzEwk2dyhwkHKg%3BFb9RpQId5yhzACmVGuLGOGnNEjEw6FHBCvV-hQ%3BFSeSqQIdiStsACm3-lHG1NfMEjHQRadXfuYFHQ%3BFZFymQIdbCc7ACmxnd0lB6-2EjEC6JQodFaHrQ%3BFf-h3QIdMEhwACnPwXD232WRRzFm6WxhPn5d4w&mra=ls&dirflg=ht&sll=44.995883,8.481445&sspn=7.425204,23.730469&ie=UTF8&t=h&ll=44.986695,8.486565&spn=6.19235,9.22925&output=embed 580 350]

 

Après les plantes carnivores…

 

J’ai rendez-vous le 15 juillet à Montpellier, mon ami Julien que j’ai rencontré l’année dernière lors de mon tour d’Islande part pour un tour du monde de trois ans en moto (www.ridetheworld.comuv.com). Si je réussis à résister à partir avec lui, je remonterais alors vers le Nord-Est et mon Alsace natale.

Arrivée prévue entre le 25 et le 30 juillet à Colmar (oui, je sais ça fait presque 10 jours pour faire Montpellier – Colmar ^^)…Mais j’ai un ou deux endroits à visiter avec peut être quelques belles surprises à la clé!

 

Alain

 

Comment j’ai traversé un volcan à la nage!

 

article original : traversée du lac albano

 

Hier avec un groupe d’amis, je suis allé au lago Albano, ils ont pour habitude de traverser ce lac formé dans un ancien volcan…à la nage! Une petite heure d’exercice pour environ 1,7 kilomètres de brasse et de crawl, voir de planche sur le dos…

Concentration et motivation avant le départ.
Concentration et motivation avant le départ.

Le Lac Albano

Ce lac se trouve à une bonne vingtaine de kilomètres de Rome, avec les embouteillages de fin d’après midi (il est plus de 17h quand nous partons en voiture du centre) nous mettons une heure pour arriver au lieu de départ.

On est une dizaine à tenter la traversée, certains sont des habitués, d’autres comme moi se retrouvent en face du lac pour la première fois…

le lac Albano
le lac Albano

Ceux qui ne traversent pas (à la nage) prennent les voitures et vont profiter de la baignade en face, juste sous le résidence du pape, là où nous arriverons si tout se passe bien!

La traversée du volcan

Voilà comment ça c’est passé pour moi :

Bon ok, la réalité c’est que j’ai mis moins d’une heure pour traverser, mais j’ai eu des petites crampes vers la fin, pas de panique pour autant.
C’est juste un truc surprenant de traverser un lac alors un lac de volcan, même si il est éteint depuis longtemps, c’est encore un peu spécial. En ligne de mire tout du long, la maison papale, puis la terre ferme!

Lennart, Annie et moi après la traversée
Lennart, Annie et moi après la traversée

 

C’est une belle expérience que je ne conseillerai pas à quelqu’un qui n’est pas sûr de sa nage et de son endurance. Si en piscine vous n’arrivez pas à faire 40 longueur de 25 mètres soit 1 kilomètre sans vous arrêter, ne vous jetez pas à l’eau!

Et vous, dans quels lacs avez vous déjà nager? ou traverser?

Article connexe : lac de Matese

Qu’est ce qu’un Trabucco?

 

article original : la côte des Trabocchi

 

Nous quittons PESCARA et son bord de mer dimanche matin, une petite demi-heure de train suffira à nous faire sortir de cette cité balnéaire : arrêt à San Vito Chietino!

 

Un trabocco à San Vito Chietino
Un trabocco à San Vito Chietino

 

Qu’est ce qu’un Trabucco ?

Un trabucco (Trabocchi au pluriel) est une machine de pêche ancienne, typique de la côte des Abruzzes. La construction consiste en une plateforme traditionnellement construite en pins d’Alep surplombant la mer de plusieurs mètres grâce à un réseau de pilotis. On y accède par un pont en bois et les pécheurs y actionnent plusieurs bras ou antennes longs de plusieurs mètres qui soutiennent un filet de pêche aux mailles étroites.

Sur la côte des Trabocchi
Sur la côte des Trabocchi

 

La pêche en elle même se fait à vue! Le but étant d’intercepter les bancs de poissons qui se déplacent le long des anfractuosités de la côte. Le Trabocco est placé là où la mer présente une profondeur suffisante (6 mètres minimum). Quatre hommes servent sur un Trabocco, ils se répartissent les tâches de repérage du poissons, de manœuvre des treuils et de récupération des prises.

 

La ville de San Vito Chietino

Nous passons la journée sur la plage de galet non loin de San Vito (25 à minutes à pied depuis la gare), il y a bien une plage aménagée qui accueille les touristes en mal de chaise longue mais pour nous le calme est primordiale après la journée d’hier sur le lido de Pescara : sieste sur les galets à l’abri de notre tout nouveau parasol 🙂

 

plage de galets à San Vito Chietino
plage de galets à San Vito Chietino

 

Quelques fruits de mer en soirée, une glace chez « la copa de Dora », à deux pas d ela mer et de notre hôtel, une couche de crème pour soulager les rougeurs (oui, on peut aussi dire coup de soleil…) et demain, ce sera retour à Rome!

Alain

 

Un week-end à PESCARA

 

Article original : un week-en à Pescara

 

Vendredi 17 juin 2011

Vu que ma moto est encore au garage suite à mon accident près de la côte amalfitaine, et que je n’ai pas encore vu la côte EST de l’Italie, nous prenons le train pour PESCARA : quatre jours pour profiter de la mer Adriatique et de la région des Abruzzes 🙂

 

Pescara et son bord de mer...coloré!
Pescara et son bord de mer...coloré!

 

Comment se rendre à PESCARA depuis ROME:

En voiture, il y a un peu plus de 200 kilomètres soit plus de deux heures de route depuis Rome. En transport en commun, nous avons le choix depuis la gare régionale de Tiburtina (Métro ligne B) entre le bus et le train. On voulait prendre initialement des tickets de bus (plus rapide que le train) bien que la dernière virée à la villa Adriana, près de Tivoli ai été particulièrement douloureuse pour mon dos, mais Romy a pris des tickets au premier automate rencontré…Résultat : nous partirons donc à 13H et en train !

Quatre heures de voyage à travers les Abruzzes, arrivée à 17H, il fait ciel bleu, une bonne trentaine de degrés et la mer nous attend!

 

Une cité balnéaire accueillante

Quel est le secret de ces villes italiennes qui arrivent à être accueillantes, conviviales, avec une ambiance de vacances malgré d’innombrables vacanciers ? Peut être que de voyager (presque) hors saison y est pour quelques choses, en tout cas, on ne se sent pas plus touriste que cela! J’ai l’impression de me retrouver à Cephalù ! On passe quelques heures sur la plage à profiter du sable chaud et du bleu de la mer avant de se mettre en quête d’un hôtel.

Se sera relativement rapide : l’office du tourisme, nous a bien renseigné, nous allons dans un petit établissement familliale, le Marisa. Deux étoiles, 70€ la nuit, vu les prix alentours, on s’en sort  plutôt bien.

Une douche et direction la vieille ville pour manger!

 

Le restaurant SAPORI d’ARTE

Nous nous arrêtons net devant la porte ouverte d’un restaurant rue Gobetti, l’odeur de la cuisine se propage aux alentours et nous met en appétit : On n’ira pas plus loin, avec un tel fumet, on ne peut être déçu!

 

crèpe montée aux fruits de mer
crèpe montée aux fruits de mer

 

Et on ne le sera pas! Menu dégustation à 25€, vins du pays, salade de blé et sa crêpe aux fruits de mer en entrée.

 

moules et pâtes maison sauce à la fleur de courgette
moules et pâtes maison sauce à la fleur de courgette

 

Deux plats de pâtes faites maison (Stefano, le cuisinier viendra par deux fois, fier de sa cuisine, nous l’affirmer!) et fish and chips à l’italienne! Le tout servi par la souriante Erika 🙂

Plus de place pour le désert, mais nous goûtons avec délice l’alcool de gentiane maison qu’on nous sert en payant l’addition. Stefano nous conseille d’aller sur la costa dei trabocchi à une trentaine de kilomètres au SUD de PESCARA. Demain, samedi, se sera farniente sur le Lido et dimanche nous irons donc à San Vito Chietino voir les Trabocchi!

 

 

 

 

 

Etonnantes caves de Trang An

 

Fin 2009, j’ai fait un voyage au Vietnam. Avec quelques photos et les souvenirs qu’ils m’en restent, je retrace les cinq semaines de cette aventure.

article original : Les caves de Trang An

 

En allant vers Nam Dinh, je m’accorde une excursion vers les méconnues caves de Trang An : « un site pas encore touristique mais qui va le devenir »…Je comprends pourquoi des touristes que j’ai rencontrés il y a peu et qui m’ont conseillé d’y aller, m’ont aussi fait cette remarque : La route semble avoir été creusée à grand renfort de pelleteuses au beau milieu d’un espace vierge!

 

Une nouvelle route annonciatrice d'infrastructures touristiques importantes...
Une nouvelle route annonciatrice d'infrastructures touristiques importantes...

 

Ce qui est sûr, c’est que le site de Trang An est magnifique! On arrive par une petite route de terre (qu’en est il aujourd’hui?) ,  il y a un cabanon où j’achète un billet qui me donne droit d’embarquer sur un petit bateau…Direction les caves! avant le départ, je suis rejoint par un couple de touristes Français, nous serons donc quatre avec notre guide et rameuse expérimentée. Chose étonnante, ce ne sont que de vielles dames qui prennent les touristes à leur bord mais plus spectaculaire encore, elles rament quasiment allongées au fond de la barque…avec leurs pieds!!

Calme plat...on devine l'entrée de la grotte suivante (trou noir en face)
Calme plat...on devine l'entrée de la grotte suivante (trou noir en face)

Trang An est en fait un dédale de tunnels qui passent sous les montagnes, donnant accès à divers lacs inaccessibles par voie de terre. Si bien qu’après être passé par une ou deux caves (il y a tout un circuit comprenant une quinzaine de passes en tout) on a l’impression d’être les premiers arrivants sur un continent vierge.

 

On nous dépose finalement sur un port en briques blanches. L’édifice semble être là depuis une éternité, des marches nous entrainent vers les hauteurs…Ne sachant pas trop ce que nous devons faire, là, (notre accompagnatrice est restée sur le bateau, elle ne parle pas anglais elle nous avait juste fait signe de débarquer) nous décidons de suivre ces marches pensant que ce chemin ouvert en pleine jungle nous amènerait à nouveau au lieu d’embarquement.

 

Au milieu des lacs et des montagnes, un port en brique pour débarquer et se dégourdir les jambes.
Au milieu des lacs et des montagnes, un port en brique pour débarquer et se dégourdir les jambes.

 

Près de deux heures plus tard, nous touchons au but… la dernière marche se trouve en plein milieu de la savane, au pied d’une montagne! Inimaginable! La somme de travail dépensée à construire ces marches en cailloux d’un bon mètre cinquante de large pour finir mourir dans un nomansland!

Maintenant, plus d’hésitation, il faut faire demi tour! Nous retrouverons notre guide complètement affolée, venue à notre rencontre, on en rigole quand même en rentrant sans plus de détour au point de départ!

 

Une dernière bonne surprise, j’aperçois dans l’eau une plante aquatique qui éveille ma curiosité. J’arrive à en attraper une qui dérive près de notre bateau :

 

Des plantes carnivores du genre utriculaires colonisent les eaux
Des plantes carnivores du genre utriculaires colonisent les eaux

 

Il s’agit d’une plante carnivore aquatique, les petites outres foncées sont les pièges déjà remplis de petites proies (larves de moustiques).

Si vous passez un jour par les caves de Trang An, faites moi savoir si les vieilles dames sont toujours là ou si les bateaux à moteur les ont remplacées !

 

Visite de la Villa Adriana

 

Vu sur le blog Voyage

Article original : visiter la Villa Adriana

 

Ce dimanche Romy et moi sommes allés visiter les ruines de la villa de l’empereur Hadrien. Ce site archéologique datant du premier siècle après Jésus Christ est inscrit au patrimoine national de l’UNESCO, il s’étendait à l’origine sur 120 hectares au pied de la ville de Tivoli qui se situe à une trentaine de kilomètres de Rome.

 

Jardins, plans d'eau et ruines archéologiques à la Villa Adriana
Jardins, plans d'eau et ruines archéologiques à la Villa Adriana

 

Aujourd’hui, on peut se promener sur une quarantaine d’hectares et y trouver les ruines de divers bâtiments tels que des thermes, un théâtre, des bâtiments administratifs, places d’eau. Bien sûr la nature n’est pas en reste, la villa Adriana est un grand jardin où pousse des centaines d’oliviers qui vous invitent à la sieste alors que la température grimpe et avoisine la trentaine de degrés!

 

Le Canope : bassin représentant le canal antique qui reliait Alexandrie et la ville de Canope
Le Canope : bassin représentant le canal antique qui reliait Alexandrie et la ville de Canope

 

Comment aller à la Villa Hadrien

Depuis Rome, il vous faudra pendre la ligne B du métro en direction de REBIBBIA et sortir à l’avant dernière station PONTE MAMMOLO. La station de bus COTRAL est à coté de l’arrêt de métro et les bus (un toutes les 30 ou 40 minutes) vous emmèneront vers TIVOLI pour 2€ (Ticket à prendre à la billetterie de la station). Nous ne sommes pas allés jusqu’à Tivoli, le plus simple pour accéder à la Villa Adriana, c’est de demander au chauffeur de vous déposer à l’arrêt le plus proche qui se situe à 10 mètres de la via villa Adriana que vous n’aurez qu’à suivre pour accéder à l’entrée du site (10 € l’entrée!)

Cela vaut la peine d’y aller en fin de matinée et d’emmener de quoi piqueniquer, les Italiens sont experts en la matière : ils arrivent en famille avec glacières et sacs de provisions bien fournis sous les bras!

 

Quelques colonnes vers le ciel
Quelques colonnes vers le ciel

 

Sur le retour, l’envie nous prend de boire un cappuccino et de  manger une bonne glace et heureusement, on tombe sur une gelateria (glacier) ouvert ce dimanche à 500 mètres de l’entrée de la villa et retournant à l’arrêt de bus.  Finalement le café ce sera pour plus tard, je me contente d’une grosse glace à trois parfums avant de rentrer à Rome.

 

Spectacle de marionnettes sur l’eau

Fin 2009, j’ai fait un voyage au Vietnam. Avec quelques photos et les souvenirs qu’ils m’en restent, je retrace les cinq semaines de cette aventure.

article original : Spectacle de marionnettes sur l’eau

Une scène de théâtre sur l’eau !

De retour de l’île de Cat Ba et de la baie de Ha Long, je reste à Hanoï le temps de voir une représentation du très célèbre théâtre de marionnettes sur l’eau. Le théâtre Thang Long est immanquable il se situe en face de l’entrée du temple de la tour de jade sur le lac Hoan Kiem.

 

Il y a plusieurs représentations par jour, et malgré cela, il vous faudra généralement réserver un, deux voir trois ou quatre  jours à l’avance votre place! Je vous conseille donc si vous passez par Hanoï et que vous y restez quelques jours  de commencer par réserver votre place pour pouvoir voir ce spectacle inoubliable.

le théâtre juste avant le début de la représentation
le théâtre juste avant le début de la représentation

Les marionnettes sont manipulées par toute une équipe d’artistes depuis l’arrière de la scène (on les voit à la fin) et les effets de lumière animent ces marionnettes qui semblent littéralement marcher sur l’eau! A gauche un orchestre et des acteurs accompagnent la représentation en musique traditionnelle et en chant.

Marionnettes sur l'eau au théâtre Trang Long
Marionnettes sur l'eau au théâtre Thang Long

C’est un spectacle harmonieux, vivant, singulier! La troupe se déplace à l’étranger parfois (elle était à Paris en 2010) l’ambiance ne doit pas être la même qu’au Vietnam mais cela doit valoir la peine de voir ce spectacle!

 

 

A la découverte de Cat Ba en scooter

Fin 2009, j’ai fait un voyage au Vietnam. Avec quelques photos et les souvenirs qu’ils m’en restent, je retrace les cinq semaines de cette aventure.

article original : l’île de Cat Ba

 

L’île de Cat Ba est une île encore sauvage! Sauvage dans le sens ou malgré sa proximité avec la baie de Ha Long, elle n’est pas (encore) recouverte d’hôtels! Il y a beaucoup d’agriculteurs qui cultivent l’intérieur des terres et des villages de pécheurs sur les côtes.

jungle sur l'île de Cat Ba
jungle sur l'île de Cat Ba

Avec Kahled, rencontré la veille nous louons des scooters 80 cm3 et partons à la découverte de cette île. Au Vietnam on ne s’embarrasse pas avec les formalités, tu payes 5 dollars, on te donne un casque et les clés et le scooter est à toi pour la journée!

Kahled et moi
Kahled et moi

L’île est un peu trop au Nord pour que j’y trouve des plantes carnivores du genre Nepenthes, Je sais qu’il y en a au Vietnam, et mes yeux commencent à les chercher! Dans une telle jungle, je ne serais pas surpris de voir quelques lianes avec les urnes caractéristiques au bout.

autour de l'île...
autour de l'île...

Nous faisons le tour de l’île, pas la peine d’avoir un plan, elle ne fait qu’une quarantaine de kilomètres de long, par contre les petites routes de terre qui se perdent dans le centre des terres sont légions…

De retour au port principal de Cat Ba, nous visitons le marché et les quelques rues commerçantes.

 

marché aux poissons sur l'île de Cat Ba
marché aux poissons sur l'île de Cat Ba

Après une dernière nuit à l’hôtel, je rentre sur Hanoï. Je vais faire une visite surprise à mes deux guides Trang et Mai avant de commencer ma descente vers le Sud.

 

retour à Ha Long en bateau et direction Hanoï
retour à Ha Long en bateau et direction Hanoï

 

 

 

La (trop?) célèbre baie d’HA LONG

 

Fin 2009, j’ai fait un voyage au Vietnam. Avec quelques photos et les souvenirs qu’ils m’en restent, je retrace les cinq semaines de cette aventure.

article original : la baie d’Ha Long

 

jonque sur la baie d'Ha Long
jonque sur la baie d'Ha Long

 

De retour à Hanoï après la visite du parc du lac Ba Be, j’organise une excursion pour la baie d’Ha Long. Plutôt que de prendre les bus locaux, je me laisse tenter par le ramassage quotidien des navettes à touristes…Je me retrouve donc dans un bus plein, en direction du port de Ha Long. Je discute avec l’organisateur et je me rends compte que le tarif pour une excursion complète (aller Ha Long + 1 nuit sur une jonque dans la baie d’Ha Long – une nuit sur l’île de Cat Ba – retour Hanoï) sur ) me reviendra bien moins cher que si je me débrouille par moi même! Au Vietnam, tout se passe comme cela, je paye directement au gars dans le bus 45 dollars pour tout le séjour et l’information suivra : chaque nouvelle personne responsable de notre groupe sera informée que j’ai payé pour deux nuits et retour le sur-lendemain, que telle autre a payé pour 3 nuits etc..etc..Pas de facture, tout semble être sous contrôle…

village de pécheurs sur la Baie d'Ha Long
village de pécheurs sur la Baie d'Ha Long

Je rencontre un américain, Khaled, avec qui je sympathise. La plus part des personnes sont en vacances, nous sommes en voyage. La différence est énorme. Il y a par exemple de nombreux australiens qui viennent passer un week-end ou juste une semaine ici, pour eux, les pays du Sud- Est asiatiques c’est un peu comme aller en Espagne ou dans les pays d’Afrique du Nord pour nous. Ils sont donc en vacances et sont exigeants quant à l’organisation et la qualité des prestations fournis. Nous assistons avec Khaled à une scène hallucinante entre un australien qui, déçu de son séjour, harangue la foule de touristes alentours en leur disant de se méfier, que les promesses ne sont pas tenues (il avait payé pour une chambre simple sur une des embarcations qui passent la nuit dans la baie de Ha Long et avait récupéré une chambre double à partager avec d’autres personnes quelques choses comme cela…). Être en voyage plutôt qu’en vacance m’ammène à relativiser les choses, d’ailleurs, je me rends compte suite à cette histoire que ma philosophie de voyageur me permet de vivre de nombreuses situations plus sereinement que des vacanciers, mes attentes étant différentes voir inexistantes : je me contente de l’inconnu, de l’incertitude du jour et suis simplement ma curiosité.

En tout cas, la baie de Ha Long semble victime de son succès, impossible pour moi de « rentrer » émotionnellement dans ce lieu si célèbre (patrimoine mondiale à l’UNESCO depuis 1994) trop d’agitations, trop de bruits, on vient, on prend des photos, on repart…J’aimerais pouvoir m’imprégner davantage de cette atmosphère que je devine étrange, ces 1769 colonnes de roches calcaires millénaires rongées par les eaux mais encore et toujours debout…

La baie d'Ha Long, un dédale de rochers comme suspendus sur l'eau
La baie d'Ha Long, un dédale de rochers comme suspendus sur l'eau

Nous décidons avec Khaled de ne pas dormir sur la jonque étant dit que la nuit arrive tôt et que ces jonques sont avant tout squattées par des couples amoureux en mal de romantisme, nous demandons à passer plutôt nos deux nuits sur l’île de Cat ba!

Demain, nous allons louer des scooters et partir à l’aventure!
[iframe http://maps.google.fr/maps?f=d&source=s_d&saddr=Hano%C3%AF,+Vietnam&daddr=Ha+Long,+Quang+Ninh,+Vietnam+to:Cat+Ba+Island,+Hai+Phong,+Vietnam&hl=fr&geocode=FXXxQAEdkCRPBimhHIbZm6s1MTGpF8pye3-I5w%3BFa3UPwEdMidhBinJ8l-CP1hKMTFEjeILUUPRxQ%3BFZwDPQEdMidhBinNV-5YX0NKMTHOqwS6jk7gdQ&mra=ls&sll=20.938354,106.421814&sspn=0.602817,1.483154&ie=UTF8&ll=20.938354,106.421814&spn=0.485867,1.417785&t=h&output=embed 580 350]