Elle venait d’avoir 18…

…mille kilomètres.

 

Dernière photo à ce jour de ma moto : à Paris sous la tour Eiffel (3eme moto en partant de la gauche)

 

 

Après être parti le 23 septembre de Colmar vers Paris avec ma fidèle moto 125, j’avais rejoint Londres en prenant le ferry à Calais avec pour but de passer quelques jours en Angleterre avant de rentrer.

Donc ce lundi 26 septembre,  alors que je suis arrivé dans la capitale anglaise la veille et que je m’apprête à prendre ma moto pour visiter le site de Stonehenge, je comprends de suite en sortant dans la rue que la journée ne va pas se passer comme prévue : ma moto, garée la veille et cadenassée a disparu…

Je ne suis pas spécialement matérialiste et mon étonnement ne dure pas plus de 10 secondes, la situation est claire et simple : me voilà à pied.

Dans le commissariat de police le plus proche, et après avoir pris quand même un petit déjeuné à l’anglaise (café, toasts et oeufs à la poêle), je signale le vol de ma moto. Bien sur l’officier qui reçoit ma déposition est étonné de voir un touriste venir en 125 jusqu’à Londres, je lui raconte l’Islande, l’Italie… Il est vraiment désolé pour moi, plus que je ne le suis moi même! Moi j’en étais déjà à me demander si j’allais avoir le temps d’aller visiter Stonehenge, et comment j’allais rentré, en avion, en train…bref, la vie continue, et ma belle « tac-tac »  s’en est allée finir sa vie de moto ailleurs…

C’est alors qu’en renseignant la plaque d’immatriculation dans le système informatique l’officier m’annonce avec un grand sourire que ma  Yamaha a été ramenée par la police cette nuit, apparemment une patrouille a coincé un gars en train de forcer le démarreur!

Plutôt chanceux me direz vous 🙂 Ben oui, sauf que la moto est consignée pour les besoins de l’enquête (relevé d’empreintes) et  j’apprends le surlendemain qu’elle est suffisamment endommagée pour que je ne puisse pas repartir de si tôt avec. Je la laisse donc à Londres en attendant que l’assurance se charge des réparations et je rentre sous un beau soleil à Colmar en avion!

 

Elle venait d’avoir 18 mille kilomètres…

 

à Suivre…

 

 

Prochaine étape du KWT : Le Sud de l’espagne

article original : Drosophyllum Lusitanicum Sud de l’ESPAGNE

Bon, fini les expérimentations et les bricolages pour l’instant, mon kayak solaire fonctionne, j’ai eu le temps de le tester plusieurs fois depuis mon retour de Rome mais le moment n’est pas encore venu de partir en voyage avec…

Après un été bien rempli, ma prochaine étape va m’amener une semaine en Espagne où j’espère trouver des sites à Drosphyllum lusitanicum, plante carnivore atypique puisque vivant sur des terrains secs loin des marécages et loin d’avoir les pieds dans l’eau comme la plupart des plantes carnivores.

 

fleur de drosophylum
fleur de drosophyllum (crédit photo : Florent Chouffot - Karnivores.com)

 

Il y a aussi pas mal de pinguicula en Espagne alors même si elles ne sont plus en fleur, je vais en profitez pour visiter des sites plus ou moins connus et pourquoi pas récolter quelques graines ^^

Visite de Madrid puis direction le Sud

 

 

[iframe http://maps.google.fr/maps?f=d&source=s_d&saddr=madrid&daddr=Sierra+de+Cuenca+to:Alcaraz+to:La+Iruela+to:ubrique&hl=fr&geocode=FbO1aAIdh4nH_ynJZjc4fShCDTF9mVDtwJxGrQ%3BFUBnZQIdBcHi_ynppHs3TnFdDTFFyASjABY68Q%3BFVsNTgIdGffZ_yl7KjCjPqpoDTEA0Eu-80ADBA%3BFX-eQgIdv1DS_ymFfI7EcghvDTEgqXaleNIDBA%3BFU6oLwIdY-Ss_ym7Bl0AWBcNDTGgPKCM_WMEBA&sll=39.16685,-2.80813&sspn=4.412028,10.755615&vpsrc=6&mra=ls&ie=UTF8&ll=39.164141,-2.8125&spn=3.74452,3.71836&t=h&output=embed 580 350]

 

 

Pour cette étape pas de camping sauvage, ni de ride en moto 125 au programme quoique..En tout cas pas à Madrid, j’y arrive par avion et je vais rester deux / trois jours histoire de visiter la ville. Pour l’hébergement je vais tester un nouveau concept entre le couchsurfing et la réservation d’hôtel. En effet j’ai été contacté par un responsable du site www.9flats.com qui me propose de tester leur site en m’offrant un bon d’achat. En retour, je vais faire une critique constructive sur mon expérience et donc leur donner de la visibilité sur mon blog*.

L’idée c’est de louer une chambre chez l’habitant via le site 9flats, donc je vais me retrouver chez une personne du coin ce qui peut être plus convivial que d’aller à l’hôtel et le fait de louer donc de payer pour ce service permet de rentrer dans un cadre plus sécurisé, plus clair et moins aléatoire que dans l’hébergement participatif (couchsurfing ou hospitality club).

Après avoir déjà fait pas mal de séjours en Couchsurfing, je sais que trouver une personne pour vous héberger cela peut prendre du temps, à voir si le système payant que propose 9flats apporte un plus en efficacité tout en gardant la convivialité.

La suite du programme :

Bon après Madrid (E) direction l’Est à la Sierra de Cuenca (B) pour y dénicher pinguicula dertosensis puis plein Sud vers Alcaraz (C) et pinguicula vallisneriifolia et La Iruela (D) à la recherche de pinguicula mundii et enfin un stop à Ubrique (E) où j’espère dénicher le Drosophyllum lusitanicum dans les plaines arides de moyenne montagne.

Retour sur Madrid par l’Ouest et la boucle sera bouclée!

à suivre…

 

*avez vous déjà tester leur service? Pour celles et ceux qui sont intéressés, 9flats donne droit à 25% de réduction pour sur la 1ère location en insérant le code suivant:  AD142EC3