camping à BREIDAVIK

 

Juillet 2010,  je partais faire le tour de l’Islande en moto 125 cm3, en voici le récit, étape par étape.

04 aout 2010 SNOEFELDNES – BREIDAVIK

Je décide d’aller voir le glacier SNOEFELLSOKULL en coupant par la piste 570 puis de prendre le ferry à STYKKISHOLMUR pour arriver dans les Fjords du Nord-Ouest en soirée.

25-islande

 

Je pars sous un ciel enfin bleu, la piste 570 est dure, le soleil est présent jusqu’en haut mais une fois sur l’autre versent, le cauchemars : brouillard humide, 8 ou 10°C, la sensation des jours précédents et ce froid qui prédomine m’exaspère…

J’arrive pourtant à STYKKISHOLMUR en fin de matinée et presque sec!

Pensée : « Le bonheur ne vaut que partagé » est une idée du bonheur, un raisonnement. Le bonheur se vit. Le bonheur est solitaire.

26-islande

 

Fjords du Nord-Ouest

Arrivé du ferry à BRJANSLAEKUR vers 18h00, il fait beau, j’ai encore envie de rouler. Après avoir fait le plein, à FLOKAJUNDUR, je pars vers l’Ouest.

27-islande

 

Un brouillard glaçant après un ride extraordinaire : J’arrive à BREIDAVIK, station perdue dans les montagne, une plage magnifique de plusieurs kilomètres et des pinguicula par millier me font oublier l’affluence.

28-islande

Malgré mes craintes, la nuit fut bonne : la tente pas trop humide, je n’ai pas eu froid. Bonne expérience.

 

Grindavik et la piste 428

 

Juillet 2010,  je partais faire le tour de l’Islande en moto 125 cm3, en voici le récit, étape par étape.

article précédent : mauvais temps à Reijkiavik

03 aout 2010 Grindavik -SNOEFELDNES

Nuit agitée, impossible de dormir avant 1h du matin, peut être l’excitation d’aller réparer ma moto chez le concessionnaire le lendemain?
Je prends la route vers 8h en direction de REKJIAVIK par la piste 428 donnant vers l’Est.

24-islande

 

En route, je m’arrête pour observer les fumerolles et le sol parfois brûlant laisse apparaître des bassins remplis de boues sulfureuses.

23-islande

Je fais une marche d’une heure.

J’arrive vers 11h chez Yamaha, le mécanicien ne fait pas grand chose de plus que le garagiste à VIK mais on arrive, il me semble, à ajuster encore la direction. Hier soir, j’ai réussi à réparer le phare, il ne me manque plus qu’un rétroviseur pour être OK!
Je me ravitaille en essence à VEGAMOT et j’atteins la péninsule de SNOEFELDNES en fin d’après-midi. Je me pose pour la nuit dans une sympathique maison/appartement. Il y a un hot spot et je partage l’appartement avec deux allemandes.

 

Mauvais temps à REIKJIAVIK

Juillet 2010,  je partais faire le tour de l’Islande en moto 125 cm3, en voici le récit, étape par étape.

02 aout 2010 Pingvellir – Grindavik

La veille j’ai visité le site de PINGVELLIR.

21-islande

L’après midi et la soirée furent ensoleillées, j’ai discuté avec deux basques à vélo, une rencontre sympathique. Il pleuvra toute la nuit, la tente est mouillée. Je me lève sous la pluie à 8h et pars pour REIKJIAVIK. J’ai décidé d’y passer la journée et de partir pour la péninsule à l’ouest de la capitale en fin d’après midi.

22-islande

Je voulais aller au « Blue Lagoon », une célèbre station thermale mais une pluie diluvienne et un vent fort rendent la route dangereuse. Je dépasse finalement mon objectif et me pose à GRINDAVIK; Je suis trempé, et en plus mon casque est bloqué en position ouverte : la pluie cingle mon visage. Je trouve une chambre en ville et m’arrête là, je n’ai plus la force d’aller dans les eaux chaudes, je répare mon casque.
Ma direction et mon phare qui ne marche plus me tracassent mais j’hésite à aller le lendemain chez le concessionnaire : j’ai peur du diagnostique…

 

Les geisers de GESYR et Pingvellir

 

Juillet 2010,  je partais faire le tour de l’Islande en moto 125 cm3, en voici le récit, étape par étape.

article précédent : chute à moto et chute d’eau

01 aout 2010 Hulsvöllur – Pingvellir

Ciel bleu dès 6h, je fais une balade à pieds avant de déjeuner et partir, ma moto se laisse conduire mais je sens le problème de direction, je vais devoir attendre mardi pour aller à REIKIAVIK et voir si je peux faire réparer chez le concessionnaire Yamaha .

Pour l’instant, il est 12h00, je suis à GESYR

20-islande

Je poursuis vers la cascade de GULFOSS où je m’arrête manger. Une chute d’eau boueuse, pas fantastique selon moi. Je repars vers l’ouest et arrive par hasard à PINGVELLIR, là où se trouvait le plus vieux parlement du monde (dès les années 930!). L’endroit est magnifique, je campe là.

 

Chute à moto et chute d’eau

 

Juillet 2010,  je partais faire le tour de l’Islande en moto 125 cm3, en voici le récit, étape par étape.

article précédent : le plus grand glacier d’Europe

31 juillet 2010 Kirkjubaejarklaustur – Hulsvöllur

Enfin une nuit dans un duvet chaud mais la tente reste très humide avec sa simple paroi. je pars vers 10h00 faire des courses pour le WE, les magasins seront fermés pour la « fêtes des commerçants » qui à lieu de 1er WE d’aout.

petite chute dans le sable

Sur ma moto, je fais une chute sans gravité pour moi (ce n’est pas la première…)  mais la direction est touchée. A VIK, je trouve un garagiste qui arrive à corriger un peu le problème. Vers 16h00, je continue vers REIJKIAVIK.

19-islande

Arrivée à HULSVÖLLUR après avoir renoncé au site réputé pour ses paysages de THORMÖRSK pour cause de pluie.

Je rencontre deux français, je plante ma tente dans le jardin de la guesthauses où ils sont hébergés: une belle nuit au calme.

article suivant : Les geisers de Gesyr

Le glacier VATNAJÖLULL

 

Juillet 2010,  je partais faire le tour de l’Islande en moto 125 cm3, en voici le récit, étape par étape.

article précédent : Faire le tour de l’Islande

30 juillet 2010 Höfn – Kirkjubaejarklaustur

Une bonne nuit de sommeil!
Je pars vers 9h pour HÖFN, il pleut en arrivant. Je cherche un magasin pour acheter un sac de couchage et peut être une tente (mon matériel est super pour les pays chauds/tempéré mais là je suis trop frileux pour passer 15 jours comme ça).Il n’y a pas grand chose ici, je poursuis vers FAGURHOLSMYRI.

Le plus grand glacier d’Europe

J’aperçois le glacier VATNAJÖLULL et je prends les pistes pour m’en approcher, c’est splendide.

1-islande1

Les points de vue sont nombreux et je ne peux les faire tous.

16-islande

17-islande

18-islande

J’arrive vers 17h à Kirkjubaejarklaustur ( imprononçable on dit juste « Kirk »), une supérette a tout ce qu’il me faut, réchaud à gaz,sac de couchage, pas de tente mais j’achète tout et décide de camper là!

 

article suivant : Chute à moto et chute d’eau

Faire le tour de l’Islande

 

Juillet 2010,  je partais faire le tour de l’Islande en moto 125 cm3, en voici le récit, étape par étape.

article précédent : Prendre le ferry pour l’Islande

29 juillet 2010 Arrivé en Islande : Seydisjjordour

Arrivé à l'Est de l'Islande : près de 3000 km parcouru en 15 jours, il y a tellement à voir...
Arrivé à l’Est de l’Islande : près de 3000 km parcouru en 15 jours, il y a tellement à voir…

Arrivé à 9h, tous les bikers allemands et français vont m’aider alors à trouver et réparer ma panne électrique : les câbles étaient bien entamés par une chute vraisemblablement provoquant des court-circuits. Il était temps d’intervenir!

13-islande

Après avoir fait quelques courses et mangé sur le pouce à EGILSSTADIR, je pars pour HÖFN en direction du sud.
Le temps est très changeant, un brouillard semblant remonter de la mer me glace et j’avance péniblement contre le vent. Je m’arrête souvent pour me réchauffer et prendre des photos.

Je me pose peu avant HÖFN dans une guesthause pour une vraie nuit reposante dans un vrai lit.

Au fait, j’ai déjà trouvé des plantes carnivores :  pinguicula vulgaris!

15-islande

 

article suivant : Le plus grand glacier d’Europe

Hanstholm et le ferry vers l’Islande

 

Juillet 2010,  je partais faire le tour de l’Islande en moto 125 cm3, en voici le récit, étape par étape.

étape précédente : Sauna et vidange à Thisted

27 juillet 2010 HANSTHOLM : le ferry

Levé vers 6h, le soleil est là : ciel bleu.
J’arrive au port d’HANSTOLM en même temps que le bateau, comme un rendez-vous, l’image est belle.

11-islande

Dans la file d’attente pour l’embarquement, une vingtaine de moto, je suis, de loin, le plus léger!
Trois allemands en side-car, entament la conversation, je les retrouverai plus tard sur le bateau.

12-islande

A midi, pique-nique avec les allemands sur le pont du bateau, je fais la connaissance de Julien et de Philippe, deux français eut aussi en moto.

46-islande

 

Nuit infernale, 3 ronfleurs dans une cabine de 6 personnes, je me rhabille 2 fois et finis sur le pont à 4h du matin.

28 juillet 2010 toujours le ferry

Discussion avec Philippe dès le petit matin (7h) et petit déjeuné au buffet! La mauvaise nuit semble déjà loin…

14-islande1

Le reste de la journée se passe dans la bonne humeur générale. Le soir j’ai la chance de changer de chambre, je me retrouve avec Julien (qui ronfle aussi !) Quelques heures de sommeil quand même 🙂

 

article à suivre : faire le tour de l’Islande

Sauna et vidange à THISTED

 

Juillet 2010,  je partais faire le tour de l’Islande en moto 125 cm3, en voici le récit, étape par étape.

étape précédente : Entrée au Danemark

26 juillet 2010 arrivé à HANSTHOLM

La nuit fut courte et froide, le soleil est déjà haut à 7h du matin mais je me suis levé à 5h30, décidé à rejoindre HANSTHOLM au plus tôt et visiter la ville.
HANSTOLM : Ville sans grand intérêt, je poursuis sur THISTED.

9-islande1

Enfin les choses semblent se dénouer : un garage Yamaha pour faire la vidange de ma moto, une connexion internet par la même occasion, en reprenant la route, je trouve un magasin de matériel « out door » et j’achète un « sous sac de couchage » sensé garder la chaleur et apporter 5°C de plus ainsi que des sous vêtements longs et chauds pour l’Islande. Avec ça, je suis paré pour dormir dehors!

Sauna à HURUP

Ensuite, je vais à HURUP à 30 km de là pour une séance piscine / sauna / douche. Retour sur la côte en fin d’après midi : LILD STRAND et retour à THISTED pour manger du poisson!

=> plus de 1800 km au compteur, les problèmes électriques sont toujours là, sans incidence pour l’instant
Je vais passer là nuit au calme à 15 km d’HANSTOLM.

10-islande

 

étape suivante : le ferry pour l’Islande

http://voyages.alain-kern.com/entree-au-danemark/Entrée au Danemark

Entrée au Danemark

 

Juillet 2010,  je partais faire le tour de l’Islande en moto 125 cm3, en voici le récit, étape par étape.

étape précédente : La ville d’Husum

 

25 juillet 2010 HUSUM – Danemark

Ce matin, je me prend le temps avant le départ, je me balade aux alentours et rencontre une biche. Il m’aura fallut quelques jours pour me retrouver dans ma solitude, là où la présence de l’autre est une joie et son absence laisse place à l’écoute de son propre esprit.

Arrivé au Danemark par une route allemande en construction. Je tombe deux fois dans le sable. J’espère ne pas revivre cette expérience en Islande, ma moto est lourde !
Problèmes avec les fusibles, j’en ai déjà grillé trois. Il me semble que le fait de couper le moteur en descendant la béquille fasse sauter les plombs. Je répare comme je peux, j’espère que ça va tenir!

Soleil et sable chaud sur les plages danoises

Repas de midi sur l’île de « ROMO »

7-isalnde

Je découvre ensuite la côte Ouest du Danemark, de plage en plage. Je ne m’attendais pas à une telle ambiance, HENNE STRAND, des centaines de touristes!

8-islande

Le soir, j’hésite à dormir à la belle étoile, je roule jusqu’à 20h, je ne suis plus qu’à une centaine de km d’HANSTOLM.
Finalement, je m’arrête dans un bosquet, à l’abri et au calme.

étape suivante : Sauna et vidange a Thisted