La Campania et la vecchia Trainella

Vu sur le blog voyages

28 avril 2011 – 20 km

Je décide de rester une journée de plus à « la Vecchia Trainella », j’y suis tellement bien reçu et puis j’ai envie de marcher un peu, de prendre le temps de m’imprégner de cette région magnifique qu’est la Campania ! J’ai aussi envie d’écrire un article sur un livre que j’aime beaucoup : Narcisse et Goldmund d’Hermann Hesse. Paradoxalement il n’est pas toujours évident en voyage d’avoir le temps d’écrire tant les choses vont vite.

Le matin, je fais une belle balade à pied au milieu des vignes et des champs d’oliviers, le soleil apparaît enfin et réchauffe l’air.

orchidée dans la Campania
orchidée dans la Campania

Entre les oliviers, je découvre de nouvelles orchidées, les vieux arbres sont splendides :

Un olivier sans doute centenaire
Un olivier sans doute centenaire

En fin d’après midi, je pars pour une virée en moto d’une vingtaine de kilomètres mais un orage se prépare, je rentre avant l’averse.

ciel orageux en fin d'après midi
ciel orageux en fin d'après midi

Repas en famille le soir, à « la Vecchia Trenella » (www.lavecchiatrainella.it), tout se fait à la ferme ! Du salami au vin rouge ou blanc en passant par l’huile d’olive pressée à 100 mètres de là ! Le ragoût de lapin est cuisiné sous mes yeux, la maîtresse de maison m’explique la recette alors que je déguste du salami avec un verre de vin du cru.

La maitresse de maison aux fourneaux
La maitresse de maison de la "vecchia Trainella" aux fourneaux.

Après presque deux jours passés en famille, ma compréhension de l’Italien s’améliore.

Demain, Naples et la côte Amalfi m’attendent…

Total : 890 km

Article original : La Campania

Article précédent :  lac de Matese

Le Lac de Matese

Vu sur le blog Voyages

Terracina – San Lorrenzo Maggiore

27 avril 2011 – 228 km

 

La nuit a été fraîche malgré mon nouveau duvet ! Et je n’étais pas en montagne…bref, je suis sois très frileux, sois incapable d’interpréter correctement l’étiquette sur le sac de couchage…ou les deux !

[iframe http://maps.google.fr/maps?f=d&source=s_d&saddr=Porto+Badino,+Terracina,+Italia&daddr=Gaeta,+Italie+to:Cassino,+Italie+to:Venafro,+Italie+to:Gallo+Matese,+Italie+to:Piedimonte+Matese,+Italie+to:Telese+Terme,+Italie+to:San+Lorenzo+Maggiore,+Italie&hl=fr&geocode=Fdz7dQIdwm3JACnl-0SI7SIlEzHx_Tfem08JJg%3BFXjgdAIduBPPACmpkGHT1SwlEzEAvzmymk8JBA%3BFaUheQIdpgnTACnhEK2qDrw6EzHbFV3SkDnH0A%3BFQwBeQIdn1PWACmhvB7DBpE6EzEENt_eJqjstA%3BFTC3eAIdGBLZACm5wQmW-og6EzGQyGOZH-EJBA%3BFYoGdwIdnkbbAClvn1s_J2c6EzHAyWOZH-EJBA%3BFZ_xdAIdCrHdACl_zSt4ZkQ6EzHLxfdGX26ITA%3BFUVwdQIdvyrfACnDGZ6z5EA6EzHEukKamReOJQ&mra=ls&dirflg=ht&sll=41.300508,13.936157&sspn=0.499341,1.483154&ie=UTF8&ll=41.300508,13.936157&spn=0.28647,1.42606&t=h&output=embed 580 350]
Soleil timide vers 10h, je descends vers le sud sur Gaeta (B). Quarante cinq minutes plus tard, me voici à Sperlonga, des dizaines de serres bordent la route, le centre de cette jolie ville balnéaire n’est pas encore bondé, seuls quelques touristes se baladent.

village de Sperlonga
village de Sperlonga

En poursuivant, je me rends compte que je ne suis qu’à une trentaine de kilomètres de Cassino (C), je décide d’y aller et de voir s’il est possible de changer mon sac de couchage acheté la veille !

 

Je repars vers Cervaro avec un gros duvet spécial -20°C:)

Pause déjeuné et direction Venafro (D) et le lac de Matese :

Le lac de Matese
Le lac de Matese

 

Quel froid ! La route grimpe dans les montagnes, les nuages se font menaçants, je ne reste pas. La descente vers Piedemonte Matese (F) se fera en roue libre, je suis à cours d’essence !

Le plein, un cappuccino, et des provisions pour la soirée plus tard, je quitte la ville en quête d’un endroit où poser ma tente.

Aucun camping en vue, après Telese Terme (G), je décide de visiter les champs…Mais comme les champs d’oliviers succèdent aux vignobles, je me risque à demander le droit de poser ma tente dans le premier Bed & Breakfast que je trouve…

Quelques kilomètres plus tard à San Lorenzo (G), impossible de faire comprendre aux gérants du B&B que je veux juste dormir sous tente, ils me proposent une chambre pour 25€ (prix normal 45€). Je reste pour la nuit avec en prime un festin pour 10€ de plus.

total : 870 km

article original : le lac de Matese

article précédent : la grotte de Pastena

La grotte de Pastena

Vu sur le blog Voyages

26 avril 2011 – 133,8 km

Il fait froid et il pleuviote, impossible de se sentir à l’aise dans ces conditions mais c’est ainsi que cela se passe en moto: le vent refroidit tout, même le cuir de mes gants me paraît être gelé ! En partant de Cassino et son abbaye, j’aperçois un panneau « grotte de Pastena » je décide de le suivre…Les indications me mènent au cœur des montagnes et le froid se fait plus coupant, je m’arrête enfin et visite l’impressionnante grotte et ses sept salles. Une bonne heure de visite dans une grotte humide et sombre qui m’a paradoxalement permis de me réchauffer !

L'entrée de la grotte de Pastena
L'entrée de la grotte de Pastena
L'une des sept salles à l'intérieur de la grotte
L'une des sept salles à l'intérieur de la grotte

 

Je me dirige vers la mer, après les champs d’oliviers, les champs d’orangers accompagnent ma route, l’odeur est saisissante, elle m’emmène à Terracina. Je découvre la ville à pied puis je poursuis vers San Felicio Circeo. Mais la pluie arrive, je cherche alors un camping !

[iframe http://maps.google.fr/maps?f=d&source=s_d&saddr=Cassino,+Italie&daddr=Pontecorvo,+Italie+to:Pico,+Italie+to:Pastena,+Italie+to:Lenola,+Italie+to:Terracina,+Italie+to:Felice+circeo&hl=fr&geocode=FaUheQIdpgnTACnhEK2qDrw6EzHbFV3SkDnH0A%3BFRiVeAIdYYjQACklsty2WLY6EzF_FHo7uML62g%3BFXGBeAIdSOvOACnzmpnsOLU6EzFaeJT-qD8atA%3BFVfGeAIdG9zNACmdYat3UEolEzFwwzmymk8JBA%3BFcHYdwIdYGfNACllS1NNwzUlEzEwvzmymk8JBA%3BFdENdgIdYSnKACkTS46daiMlEzE2ywoK-u-YVg%3BFak0dQIdQ9XHACnNk2asVRklEzEAwDmymk8JBA&mra=ls&sll=41.493149,13.830414&sspn=0.248932,0.741577&g=cassino&ie=UTF8&t=h&ll=41.367715,13.462075&spn=0.26647,0.73637&output=embed 580 450]

Ce matin à Cassino, j’ai finalement saisi la chance d’avoir un magasin spécialisé sur place pour acheter une tente deux places double parois et un sac de couchage plus adapté aux nuits fraîches en montagne (je commence à avoir une belle collection de sacs de couchage…), c’est avec excitation que je monte ma nouvelle tente et que je rentre au chaud dans ce nouveau duvet 🙂

 

KM total : 641,8 km

article original : la grotte de Pastena