Etonnantes caves de Trang An



 

Fin 2009, j’ai fait un voyage au Vietnam. Avec quelques photos et les souvenirs qu’ils m’en restent, je retrace les cinq semaines de cette aventure.

article original : Les caves de Trang An

 

En allant vers Nam Dinh, je m’accorde une excursion vers les méconnues caves de Trang An : « un site pas encore touristique mais qui va le devenir »…Je comprends pourquoi des touristes que j’ai rencontrés il y a peu et qui m’ont conseillé d’y aller, m’ont aussi fait cette remarque : La route semble avoir été creusée à grand renfort de pelleteuses au beau milieu d’un espace vierge!

 

Une nouvelle route annonciatrice d'infrastructures touristiques importantes...

Une nouvelle route annonciatrice d'infrastructures touristiques importantes...

 

Ce qui est sûr, c’est que le site de Trang An est magnifique! On arrive par une petite route de terre (qu’en est il aujourd’hui?) ,  il y a un cabanon où j’achète un billet qui me donne droit d’embarquer sur un petit bateau…Direction les caves! avant le départ, je suis rejoint par un couple de touristes Français, nous serons donc quatre avec notre guide et rameuse expérimentée. Chose étonnante, ce ne sont que de vielles dames qui prennent les touristes à leur bord mais plus spectaculaire encore, elles rament quasiment allongées au fond de la barque…avec leurs pieds!!

Calme plat...on devine l'entrée de la grotte suivante (trou noir en face)

Calme plat...on devine l'entrée de la grotte suivante (trou noir en face)

Trang An est en fait un dédale de tunnels qui passent sous les montagnes, donnant accès à divers lacs inaccessibles par voie de terre. Si bien qu’après être passé par une ou deux caves (il y a tout un circuit comprenant une quinzaine de passes en tout) on a l’impression d’être les premiers arrivants sur un continent vierge.

 

On nous dépose finalement sur un port en briques blanches. L’édifice semble être là depuis une éternité, des marches nous entrainent vers les hauteurs…Ne sachant pas trop ce que nous devons faire, là, (notre accompagnatrice est restée sur le bateau, elle ne parle pas anglais elle nous avait juste fait signe de débarquer) nous décidons de suivre ces marches pensant que ce chemin ouvert en pleine jungle nous amènerait à nouveau au lieu d’embarquement.

 

Au milieu des lacs et des montagnes, un port en brique pour débarquer et se dégourdir les jambes.

Au milieu des lacs et des montagnes, un port en brique pour débarquer et se dégourdir les jambes.

 

Près de deux heures plus tard, nous touchons au but… la dernière marche se trouve en plein milieu de la savane, au pied d’une montagne! Inimaginable! La somme de travail dépensée à construire ces marches en cailloux d’un bon mètre cinquante de large pour finir mourir dans un nomansland!

Maintenant, plus d’hésitation, il faut faire demi tour! Nous retrouverons notre guide complètement affolée, venue à notre rencontre, on en rigole quand même en rentrant sans plus de détour au point de départ!

 

Une dernière bonne surprise, j’aperçois dans l’eau une plante aquatique qui éveille ma curiosité. J’arrive à en attraper une qui dérive près de notre bateau :

 

Des plantes carnivores du genre utriculaires colonisent les eaux

Des plantes carnivores du genre utriculaires colonisent les eaux

 

Il s’agit d’une plante carnivore aquatique, les petites outres foncées sont les pièges déjà remplis de petites proies (larves de moustiques).

Si vous passez un jour par les caves de Trang An, faites moi savoir si les vieilles dames sont toujours là ou si les bateaux à moteur les ont remplacées !

 

Publié le 15 juin 2011 dans Plantes et voyages, vietnam.

Cet article t'a plu? Partage le avec tes amis! et n'oublie pas de t'abonner à la newsletter ;)










Un commentaire:

  1. Sylvain Bui:

    Assurément un site que je dois aller voir (avec SAPA) lors de mon prochain voyage au Vietnam.
    Merci pour la découverte du lieu et les souvenirs qui reviennent !

Faire un commentaire:

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.