Cephalotus, la dernière chance



Le 17 février, je décide d’aller à Manjimup et de camper dans le parc d’Entrecasteaux près de la Donnelly River avant de rallier la côte en dessous de Margaret River qui est paraît il un des endroits les plus beau de l’Australie de l’Ouest.

En quittant la ville, j’aperçois les bureaux de la protection de la faune et de la flore. Je m’arrête et demande des informations relatives à cephalotus follicularis, je sais qu’ils disposent d’une base de données relatives à toutes les espèces animales et végétales : date et lieu des localisations.

Je tente de recevoir des infos sur les sites à cephalotus dans le coin. Bon c’est un peu comme d’aller au ministère de l’environnement et de demander où je peux voir le dahu dans les Vosges mais bon, qui ne tente rien n’a rien.

Un des fonctionnaires semble d’abord un peu sceptique quant à mes intentions mais il se laisse convaincre et va m’aider.

Personne ne semble ne jamais avoir vu cette plante dans la nature mais effectivement dans leur base de données, quelques infos pourraient me permettre de trouver cette plante.

Je ressorts de bureau avec une zone sur ma carte, la plante a été vue dans les environs de la Donnelly River, en empruntant une des pistes qui mènent au court d’eau…Hier j’avais l’impression de chercher une aiguille dans une botte de foin et maintenant j’ai l’impression de la chercher dans une simple botte de paille ! Je suis quand même relativement enthousiaste, il faut l’être et y croire, sinon ce n’est pas la peine de chercher et puis comme je voulais aller dans le coin…

 

Le parc National d’Entrecasteaux

 

La Donnelly River dans le parc d'Entrecasteaux

Encore une magnifique rivière, elle me rappelle la Darling river à Wilcannia. Je me mets en marche, de toute façon dans ce coin, tout est sec et seules des dépressions relativement proche du lit de la rivière peuvent avoir une humidité résiduelle assez importante pour que cephalotus puisse y pousser. Et peu après dans les herbes hautes…

 

 

 

Enfin je trouve ce cephalotus follicularis. Je ressens une joie profonde comme quand j’ai trouvé drosera stenopetala en Nouvelle Zélande! Quelle plante magnifique !

Il est très intéressant d’observer l’endroit où elle pousse : la petite vallée est à coté de la Donnelly River ce qui permet comme je le disais plus haut au sol de rester relativement humide. Je trouve d’ailleurs drosera hamiltoni et un utriculaire, le site ne dessèche donc pas complètement même en plein été.

Par contre sur les bords du trou, il y a des drosera pygmés qui ont déjà en dormance du à la chaleur et l’absence d’eau. Les plants de cephalotus qui sont le plus haut sont mal au point, il est évident que certains comme on le voit dans la vidéo ne repartiront pas.

Enfin, la végétation est extrêmement dense, sans les hampes florales impossible de voir les plantes de l’extérieur de la dépression.

 

Fin du voyage

couché de soleil à Redgate

Je passe une nuit près de Margaret River, encore un superbe couché de soleil, je grille deux poissons que j’ai attrapés vite fais avant le couché du soleil. Je vais remonter sur Perth rapidement, je dois vendre la voiture avant de partir.

Bruce, Sandie, la petite Sierra et Alain

A Perth, je suis accueilli par Bruce et Sandie, je les ai rencontrés au camping à Stirling Range, lui est anglais et a beaucoup d’humour, elle est irlandaise et a un sacré caractère ! Leur hospitalité me permet de passer encore quelques bons moments le temps de vendre ma voiture. Ce sera d’ailleurs vite fait, elle est dans un état…j’en tire à peine 300 AUD. Demain, le 21, je pars, on fête mon départ très dignement;)

Une bonne bouteille de vin français pour fêter mon départ!

22 février 2h55 du matin, aéroport de Dubaï, je rédige ce dernier article.

 

Ma traversée de Brisbane à Perth s’est achevé le 18 février, je devais initialement rentrer le 1 mars mais des changements imprévus dans l’organisation de mon entreprise Karnivores m’ont déconcentrés de mon voyage il y a quelques jours déjà. Rien de grave mais il est temps pour moi de rentrer. Et puis après avoir trouver cephalotus, j’ai senti que j’avais accompli ce que j’étais venu faire. Un peu comme lorsque j’ai fini le tour d’Islande avec ma 125😉

Mission accomplie !

 

 

Publié le 23 février 2012 dans australie.

Cet article t'a plu? Partage le avec tes amis! et n'oublie pas de t'abonner à la newsletter ;)










16 Commentaires:

  1. Schoenacker Alain:

    merci Alain pour ce magnifique compte rendu de ton voyage.
    Amitié

    Boun

  2. joe:

    La photo de la rivière est splendide ! j’adore

    Et bien, c’est génial tu l’as eu ta récompense !!
    à bientôt

  3. David Byron:

    Bonjour Alain – et grand merci pour ces belles photos . Quelle formidable/s surprise/s, comme vous le dites !
    Question: y aurait-il moyen d’avoir – ne serait-ce que quelques indices – des infos sur les insectes éventuellement captures par ces plantes? Il pourraient être assez différents des nôtres, par exemple.
    Et enfin – quel merveilleux voyage, que vous avez pu réaliser. Mes chaleureuses félicitations – et de tous vos admirateurs, j’en suis sur, – pour cela.
    Personnellement, j’ai eu beaucoup de plaisir a suivre vos aventures.
    Amicalement,
    David.

  4. Fred:

    Bravo pour les Céphalotus ^^ et pour l’ensemble de ce voyage ..

  5. jean-mi pluchon:

    youpi,
    joie partagée,
    ta persévérance a finie par payer !
    c’est vrai que Bruce a l’air d’un sacré bout-en-train !
    amitié à toi et à ton pote de voyage, le nain

    ps : reposez vous quand même avant le prochain chapitre !

  6. sylvain - macrophotonature:

    Exellent , Alain ! tu fini en beauté un voyage qui restera sans doute gravé dans ta mémoire tellement tout y est grand, beau et différent ! J’espère rien de trop grave pour Karnivore, en tous cas re-bienvenue parmi nous ^^

  7. carmen:

    bravo alain
    ta perseverence a payee
    les photos et la video sont magnifiques
    à tres bientôt
    maman

  8. nicole:

    Merci Alain de nous avoir fait partager votre aventure, c’était un véritable plaisir de vous retrouver
    régulièrement, quant à votre persévérance, elle a fini par payer!
    Bon retour
    Amicalement
    nicole

  9. Delphine:

    Merci de nous avoir fait voyager, les photos étaient vraiment superbes. ça fait rêver…
    Vivement la prochaine étape!
    A bientôt

  10. alain:

    Merci à vous tous pour les commentaires et les encouragements. Comme je le dis souvent, partir en voyages, c’est pas des vacances! Et c’est un vrai plaisir de partager les découvertes et les rencontres sur ce blog avec vous.

    @David Byron: Beaucoup de fourmis! je n’ai pas vider d’urnes mais les fourmis sont partout.
    @Jean-mi : J’ai à faire ici,je pensais aller en Thaïlande mais bon, c’est pas avant quelques temps le prochain voyage. A part ma moto que je vais aller récupérer en Angleterre 🙂
    @Sylvain : Rien de grave pour Karnivores mais des changements quand même important…à suivre ça aussi

  11. David Byron:

    Merci pour la réponse ! Vous aurez la tete maintenant qui fourmille d’idées…
    Votre fidèle moto vous attend, bien réparée, je l’espère, chez notre fils a Londres.
    Amities. David.

  12. RS:

    Il était sans doute une très belle aventure! Mais ça reste une question: où a été le mascote du voyage tout ce temps???

  13. alain K:

    @RS : Oui, c’est vrai je n’ai pas eut beaucoup d’occasion de le prendre en photo mais dans cet article il est bien là! regarde bien la vidéo, on le voit deux fois, une fois à coté de cephalotus (une photo) et à la fin, il est AVEC moi, il regarde la route posé sur le tableau de bord!

  14. ajd:

    Je trouve le paysage à la fois sauvage et magnifique, il est vrai qu’ Australie regorge le mystère et l’envie d’aventurer dans des frontières inexplorées. Je souhaiterai tellement visiter même une seule fois le parc, mais ce sera la prochaine fois. En tout cas, très belles photos et belle vidéo. Je dis Chapeau!

  15. Thomas:

    Ah je vois que tu as eu plus de chance que moi… Lors de mon passage à Albany, j’ai parcouru tous les parcs nationaux du coin à la recherche des « cruches à eau d’Albany »… J’ai observé toutes sortes de plantes carnivores, principalement des droseras…mais aucune trace de Cephalotus. J’ai demandé à la société de conservation des plantes d’Albany et les personnes en charge m’ont d’abord posé plein de question sur mes intentions et ont fini par me dire que je ne les trouverais pas à cette époque (Juillet) à cause de l’absence de hampes florales. Ils m’ont ensuite dit qu’ils trouvaient parfois des trous dans la tourbe là où des gens sans scrupules vont déterrer les plantes à la pelle ! Je comprend un peu leur scepticisme mais c’est finalement dommage pour les passionnés.

  16. Carolinee:

    Ce devais être une splendide aventure, merci et bravo, je viens de tomber sur votre site qui es pour moi passionnant.
    Bise

Faire un commentaire:

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.