comment réparer sa veste avec de la colle



Vu sur le blog voyages

30 avril 2011 – 10,5 km

9h00 – Dans le bureau de la police municipale. Je fais ma déclaration en Français, l’officier me laisse la taper moi-même. Je ne comprends pas trop la suite des évènements, mais j’ai compris qu’on va m’accompagner pour voir ma moto…

poignée de frein cassée sous le choc de l'accident

poignée de frein cassée sous le choc de l'accident

La poignée de frein est cassée, un bout de plastique fendu, le repose pied arrière tordu…Rien de plus à déplorer ! Ma moto va mieux que moi

Elle avait été récupérée par une casse-auto et l’équipe présente, se prend le temps de me trouver un nouveau frein, une bonne heure à chercher à droite à gauche pour avoir la pièce compatible. La police qui m’a emmené est partie depuis longtemps, je rentre à l’hôtel en moto et y reste toute la journée, dehors, il pleut à verse. Je suis sensé rester 5 jours au calme, sans (trop) bouger. Cela va être difficile, demain s’il ne pleut plus j’aviserai…

 

Je profite de ma journée pour réparer la manche de ma veste que les secouristes avaient coupée :

collage de ma manche de veste à la super glue

collage de ma manche de veste à la super glue

Voilà un bon exemple d’utilisation de la colle super glue que j’avais notée sur ma liste de préparation:)

 

Total : 1201 km

 

Article original : comment réparer sa veste ?

Article précédent : la côte Amalfi

Publié le 5 mai 2011 dans astuce de voyage, L'Italie.

Cet article t'a plu? Partage le avec tes amis! et n'oublie pas de t'abonner à la newsletter ;)










3 Commentaires:

  1. sharlien:

    merci pour cette astuce.
    mais j’aimerais bien voir si ca va tenir longtemps

  2. Angeeeelllll !!!!!:

    La colle U ne colle pas les os, alors fais attention!!

  3. alain:

    @Sharlien : 10 jours après, après pluie et soleil, ça tiens toujours 🙂 on verra si ça dure…
    @Angellll!! : Je fais tout pour rentrer entier!

Faire un commentaire:

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.