Guyane



Humeur voyageuse

la coursive

On dirait que l’hiver nous poursuit encore un peu
Le paysage est blanchi et il fait si froid
Le calme, un peu gris, a pris le dessus
C’est pas plus mal comme ça

alain nu

Je rêve déjà de mes vacances futures
Loin du travail et de mes projets horticoles
Loin de la ville, loin du temps qui passe
J’espère aller en Guyane, y retrouver ma soeur

jungle

La chaleur putride du fond de la forêt
Saura sûrement me faire regretter cet hiver
Et le contraste des papillons bleus sur la toile verte
Me rappelera que j’ai encore tout à voir, à découvrir

Le bagne sur les iles

Et si je décidais alors de ne pas rentrer
Pris dans l’élan et l’euphorie d’une nouvelle vie
poursuivre vers le Brésil, l’Argentine
Sans me retourner, sans compter le temps

la liberté

Oublier les jours, les mois, puis les années
Oublier son passé, oublier son avenir
Oublier que l’on vieillit oublier son âge
Oublier sa vie, ces buts et ces questions

ULM au dessus de l'amazonie

Et voir chaque jour le soleil se lever
Comme si cette amnésie ne pouvait plus rien changer
Comme si entre le passé et le futur
Ma vie s’était transformée en une goutte d’éternité

soleil sur la jungle

Publié le 23 février 2009 dans Récits de voyage.

Cet article t'a plu? Partage le avec tes amis! et n'oublie pas de t'abonner à la newsletter ;)










Faire un commentaire:

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.