Île Maurice



Alors du rivage je me suis approché
J’ai scruté la ligne, assis seul sur le sable
Submergé, je libère ce sel qui m’accable
De ce naufrage ne reste que les pensées

sur la plage

Mais il me faudra quitter cet écueil, cette île
Et enfin finir le deuil de cette vie. Seul
Vomir ce poison, abandonner ce linceul
Et m’évader de prison, pour un autre exil

bateau

Si à l’aventure, me risquant à la nage
Dans le creux des vagues, aspiré, j’ai suffoqué
Au sommet de leurs crêtes, de joie, j’ai pleuré
A bout de force elles m’ont jeté sur la plage

6pict0094

Meurtri et inconscient, noyé d’incertitudes
Et le corps empêtré, les sables sont mouvants
L’esprit vide, le sable dévor’ mes yeux mourants
Impossible d échapper à la solitude

seule

J’ai repris la nage et j’ai fuit cette cage
L’écume bouillonnante m’a pris la raison
Les courants m’emportent vers d’autres horizons
Au loin un rivage, un tout nouveau visage

Publié le 24 février 2009 dans Récits de voyage.

Cet article t'a plu? Partage le avec tes amis! et n'oublie pas de t'abonner à la newsletter ;)










Faire un commentaire:

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.