Première mondiale ^^ : vidéo d’un kayak avec un mat et un panneau solaire



 

le kayak solaire est prêt à être mis à l'eau

le kayak solaire est prêt à être mis à l'eau

A l’origine

Depuis 2009 j’ai dans l’idée de faire un voyage en kayak. Je m’étais acheté un kayak pliable dans le but de descendre le Rhône et de rejoindre Montpellier où un de mes amis habitait. Au début, je pensais pouvoir faire 40 – 60 kilomètres par jour (!) avant que je ne me rende compte qu’en fait en kayak, on ne va pas plus vite qu’à pied donc une moyenne de 5 km/H pour quelqu’un de quasiment inexpérimenté avec un matériel moyennement performant c’est déjà pas mal. Le fait est que, avec une moyenne de 25 km par jour, il m’aurait fallu plusieurs mois pour rejoindre Montpellier par le réseau de canaux et comme mon ami est depuis parti vivre en Nouvelle Zélande, le projet est tombé à l’eau.

A cette époque, je projetais de mettre un petit moteur pour me faire gagner sinon en vitesse au moins en effort et me permettre de faire 10 ou 15 km en plus des 20 – 25 km quotidien que je ferai à la force de mes bras. Toujours stimulé par le coté « voyage en autonomie / écologique», je ne me voyais pas me raccorder au réseau électrique pour recharger quotidiennement ma batterie et même si trouver et adapter un petit moteur de bateau et le relier à une batterie me semblais possible, je ne l’étais pas lancé dans l’aventure car je n’avais pas trouvé le matériel nécessaire pour rendre possible cet assemblage un peu spécial : un kayak et un panneau solaire ! Le panneau devant être ultra léger (2-3 kg) et avoir une puissance de 100 à 150 Wc.

 

 

installation du mat et du moteur

installation du mat et du moteur

 

Début 2011, l’idée de descendre un grand fleuve en Europe me reprend, j’ai vu un superbe documentaire sur le Rhin et ma motivation est grande ! Mes recherches reprennent sur internet, les progrès techniques sur la fabrication des panneaux solaires ont permis de les alléger un peu depuis quelques années, j’imagine un assemblage de plusieurs petits panneaux photovoltaïques d’une puissance de 80 Wc mais j’arrive quand même à 5-6 kg jusqu’à ce que je trouve la solution :

Un panneau de 130 Wc, semi-rigide de 2,3 kg !

Dans ma tête, le plan est tout prêt, j’achète le panneau, cela tombe bien le fabriquant est Italien et j’habite à Rome, je me le suis fait livrer en Italie plutôt qu’en France car j’ai eu peur que le panneau ne supporte pas le voyage, plus la distance est longue, plus il va y avoir de manipulation et donc de risque de casse !

Alors que je rentre en mars à Colmar, je prépare la structure en aluminium. Un mat avec deux rotules d’écran d’ordinateur pour pouvoir moduler la direction du panneau et un mat horizontal pour fixer le moteur.

 

 

mise en place du panneau solaire

mise en place du panneau solaire

 

Quelques informations techniques sur le kayak solaire :

Le moteur a une puissance maximal de 280 W

La batterie au lithium pèse 10 kg et donne 21 ampère / Heure

Le panneau pèse 2.3 kg, il est souple et a une production de 130 Wc ce qui signifie qu’il va fournir dans des conditions parfaites (inclinaison, température, ensoleillement) 130 W

 

 

vidéo faite le 13 aout 2011, la vitesse moyenne mesurée grâce à un GPS est de 6 km/H sans pagayer.

Le prochain essai permettra de tester l’autonomie après une journée de recharge de la batterie par le panneau solaire.

 

PS: Merci à Romy pour la vidéo et les photos 🙂

 

Publié le 17 août 2011 dans divers.

Cet article t'a plu? Partage le avec tes amis! et n'oublie pas de t'abonner à la newsletter ;)










14 Commentaires:

  1. joe:

    Je veux aussi tester !! Tiens-moi au courant pour que je puisse faire un tour …

  2. guillaume TNT:

    Au top Alain ! J’adore cet esprit et excellente idée 🙂

  3. Bro:

    Ouah en plus le kayak est en tenue camouflage ce qui doit améliorer l’hydrodynamicité!! Très bon mon Bro très bon!! C’est quoi la canne c’est pour pêcher le brochet à la traine?
    Bro ya.

  4. sharlien:

    excellente idee que voila.
    donc le voyage se precise, c’est cool.

    petite interrogation tout de meme.
    le moteur, surtout le bras et son helice, peuvent ils se rabattre? ou restent ils en position verticale ?
    si jamais tu etais amené a passer sur une zone peu profonde, a froler des rocher, ou passer sur des branches flottantes, il se passerait quoi?

  5. Bro..line:

    Merci!!C’est génial!

  6. Julien:

    cela fait un peut géo-trouve-tout mais c’est bien amusant. En plus ça à l’air efficace, bravo !

  7. alain:

    @Joe : l’année prochaine joe, l’année prochaine…

    @Guillaume TNT : Merci, si TNT me sponsorise, je mets un autocollant orange « Yes we can with TNT » :O

    @Bro : mais tu as les yeux partout mon Bro!! Oui, c’etait une tentative de pêche à la traine, sans permis of course…

    @Sharlien : Bonne question^^ Le bras du moteur est en effet amovible, en cas de choc sur le fond, il remonte. Part contre j’ai déjà eu fort à faire avec les algues qui bloquent l’hélice et sont plus problématique je trouve.

    @Broline : de rien, ça me fait plaisir, RDV en Australie..en avion!

    @Julien : Merci pour la comparaison lol

  8. olivier:

    Et moi qui m’attendais à un retournement, version vidéo-gag. La canne qui traine, ce n’est pas pour tenir le muscadet frais?

  9. Tom de panneaux photovoltaiques:

    Super projet, l’idée est très originale et ça a l’air de marcher parfaitement!

  10. François Mermod:

    Salut Alain ton projet de kayak m’a bien plu. J’ai moi même fait plusieurs raides en kajak ce qui ma amené à convertir mon sit-on top en prao (un flotteur latéral) et lui mettre un gréement d’0ptimiste. Puis j’ai ajouté un moteur électrique 180 W 15a alimenté par une batterie 43 ah (2,5 heures d’autonomie) j’étudie actuellement la possibilité de rajouter un panneau solaire. Peux-tu me dire quel élément tu as mis entre ton panneau et ta batterie et si tu as fait évoluer ton système? Slutations François Mermod Sauverny

  11. alain:

    @François Mermod : Désolé pour le délai de réponse, peut être as tu trouvé réponse à ta question…Entre le panneau et la batterie, il faut mettre un régulateur de charge solaire, il doit avoir assez de puissance pour assumer la charge donnée par le panneau solaire.
    Je suis curieux de voir ton kayak, je n’ai encore rien fait de concret en terme de traversé ou randonnée. Le prototype sur la vidéo va evoluer, j’ai fait cela juste pour tester la vitesse et le potentiel de recharge par rapport à la puissance du panneau.
    ++

  12. Damien:

    Je cherchais justement à faire de même.

    J’ai un Yakkair HP2 et un petit moteur électrique. Aurais-tu les coordonnées de ton fabricant de panneau solaire en italie? Aussi, ne penses-tu pas que les contraintes sont trop importantes sur le panneau semi-rigide (qui, il me semble, est fait pour être fixé sur un toit de caravane ou bateau …)?

  13. alain:

    Hello, pas eu de problème de contrainte, c’est certes du semi rigide mais super léger! 2 kg environ donc si ton armature est bonne, suffisamment rigide et solide, ça roule. Bon j’ai prévu de faire un deuxième modèle plus grand, pour pouvoir emmener du matos et partir à l’aventure, quand le systeme aura tenu quelques semaines avec toutes sortes de conditions, on pourra dire que le panneau supporte les contraintes…ou pas!
    Je cherche le nom du site où j’ai acheter le panneau mais je ne m’en souvient paslà, j’ai la facture quelques parts, il m’en faudra un deuxième à moi aussi de toute façon, je te contact dès que j’ai mis la main dessus 🙂

  14. Damien:

    Ok, merci 🙂

    Ton moteur, c’est un Rhino V18?

Faire un commentaire:

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.