La (trop?) célèbre baie d’HA LONG



 

Fin 2009, j’ai fait un voyage au Vietnam. Avec quelques photos et les souvenirs qu’ils m’en restent, je retrace les cinq semaines de cette aventure.

article original : la baie d’Ha Long

 

jonque sur la baie d'Ha Long

jonque sur la baie d'Ha Long

 

De retour à Hanoï après la visite du parc du lac Ba Be, j’organise une excursion pour la baie d’Ha Long. Plutôt que de prendre les bus locaux, je me laisse tenter par le ramassage quotidien des navettes à touristes…Je me retrouve donc dans un bus plein, en direction du port de Ha Long. Je discute avec l’organisateur et je me rends compte que le tarif pour une excursion complète (aller Ha Long + 1 nuit sur une jonque dans la baie d’Ha Long – une nuit sur l’île de Cat Ba – retour Hanoï) sur ) me reviendra bien moins cher que si je me débrouille par moi même! Au Vietnam, tout se passe comme cela, je paye directement au gars dans le bus 45 dollars pour tout le séjour et l’information suivra : chaque nouvelle personne responsable de notre groupe sera informée que j’ai payé pour deux nuits et retour le sur-lendemain, que telle autre a payé pour 3 nuits etc..etc..Pas de facture, tout semble être sous contrôle…

village de pécheurs sur la Baie d'Ha Long

village de pécheurs sur la Baie d'Ha Long

Je rencontre un américain, Khaled, avec qui je sympathise. La plus part des personnes sont en vacances, nous sommes en voyage. La différence est énorme. Il y a par exemple de nombreux australiens qui viennent passer un week-end ou juste une semaine ici, pour eux, les pays du Sud- Est asiatiques c’est un peu comme aller en Espagne ou dans les pays d’Afrique du Nord pour nous. Ils sont donc en vacances et sont exigeants quant à l’organisation et la qualité des prestations fournis. Nous assistons avec Khaled à une scène hallucinante entre un australien qui, déçu de son séjour, harangue la foule de touristes alentours en leur disant de se méfier, que les promesses ne sont pas tenues (il avait payé pour une chambre simple sur une des embarcations qui passent la nuit dans la baie de Ha Long et avait récupéré une chambre double à partager avec d’autres personnes quelques choses comme cela…). Être en voyage plutôt qu’en vacance m’ammène à relativiser les choses, d’ailleurs, je me rends compte suite à cette histoire que ma philosophie de voyageur me permet de vivre de nombreuses situations plus sereinement que des vacanciers, mes attentes étant différentes voir inexistantes : je me contente de l’inconnu, de l’incertitude du jour et suis simplement ma curiosité.

En tout cas, la baie de Ha Long semble victime de son succès, impossible pour moi de « rentrer » émotionnellement dans ce lieu si célèbre (patrimoine mondiale à l’UNESCO depuis 1994) trop d’agitations, trop de bruits, on vient, on prend des photos, on repart…J’aimerais pouvoir m’imprégner davantage de cette atmosphère que je devine étrange, ces 1769 colonnes de roches calcaires millénaires rongées par les eaux mais encore et toujours debout…

La baie d'Ha Long, un dédale de rochers comme suspendus sur l'eau

La baie d'Ha Long, un dédale de rochers comme suspendus sur l'eau

Nous décidons avec Khaled de ne pas dormir sur la jonque étant dit que la nuit arrive tôt et que ces jonques sont avant tout squattées par des couples amoureux en mal de romantisme, nous demandons à passer plutôt nos deux nuits sur l’île de Cat ba!

Demain, nous allons louer des scooters et partir à l’aventure!

Publié le 10 juin 2011 dans vietnam.

Cet article t'a plu? Partage le avec tes amis! et n'oublie pas de t'abonner à la newsletter ;)










Un commentaire:

  1. joe:

    Les photos véhiculent une telle sérénité que ça en est presque irréel.
    Magnifique !

Faire un commentaire:

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.