Messina – Salerno et retour à Rome !



 

Vu sur le blog Voyage

Article original : retour à Rome

17 mai

Aujourd’hui, Romy rentre à Rome, je vais la déposer à 15H cet après midi à l’aéroport de Catania, pas question de faire trop de route, l’escapade d’hier à Taormina et l’Isola Bella et celle d’avant hier sur l’ETNA nous auront suffis! Fini l’envie de vadrouiller en moto 125 pour l’instant! Nous descendons donc à pied de notre camping jusqu’à la Marina de Santa Maria la Scala et nous passons la mâtinée sur les gros rochers volcaniques qui font office de plage !

Sur les roches volcaniques

Sur les roches volcaniques...

Après avoir mangé une dernière fois des fruits de mer dans une trattoria en face du port (trattoria Scala Grande, à recommander!), on part avec Romy pour l’aéroport. L’avion décollera cette fois-ci sans être perturbé par les cendres volcaniques de l’ETNA! Je rentre au camping pour une dernière nuit en Sicile, j’ai décidé de prendre la route pour Messina demain afin de rejoindre Reggio Calabria d’où je pense prendre le bateau pour Naples. Mais pour l’instant je profite encore de la vue magnifique assis seul face à la mer 🙂

La lune m'accompagne pour cette dernière nuit en Sicile

La lune m'accompagne pour cette dernière nuit en Sicile

 

 

18 mai

Je pars sur les coups de 8H. Vu que j’espère arriver à Messina dans une heure, une heure et demi, je ne me prends pas la peine de bien ranger mon sac dos : mon pantalon imperméable doit être quelque part enfui au fond du sac, de toute façon, je n’attends pas de mauvais temps, il a fait beau jusque là (enfin depuis que je suis en Sicile)!

Et bien ça ne manque pas : de la pluie et de belles averses pour m’accompagner jusqu’à destination et les nombreux tunnels sur la route ne m’aideront pas à être épargné : j’arrive bien mouillé à Messina !

où prendre le bateau pour Reggio Calabria?

Même en posant la question en Italien je n’ai pas réussi à trouver! Et vu qu’il est déjà 11H, je me dis que le bateau de Reggio qui rejoint Naples sera sans doute déjà parti lorsque j ‘arriverai…Il faut s’imaginer qu’à Messina le port est gigantesque ou plutôt il semble y avoir plusieurs ports, plusieurs compagnies maritimes et d’innombrables destinations (Naples, Salerno, les îles éoliennes, la Sardaigne…) Bref, je prends finalement le bateau pour Salerno qui part à 14h30 et arrivera normalement vers 22h30. Salerno est juste en dessous de Naples, je rejoindrai donc Rome le lendemain si tout va bien.

La traversée avec ma moto coûte  77€, il n’y a que des routiers sur le bateau, cette navette d’une durée de 7 H évite de remonter toute la côte du sud de l’Italie à moindre frais.

Arrivée à Salerno

On débarque vers 23H, je réalise que c’est en fait à coté de Salerno que j’ai eu mon accident il y a quelques semaines, j’avais à l’époque prévue de dormir en camping sur la plage en direction de Paestum. C’est le moment de réaliser cette étape manquante 🙂

A minuit, je m’arrête donc dans un champs de pins, et dors à la belle!

 

19 mai

Le retour à Rome

 

Je reprends la route tôt ce matin pour rejoindre Rome, les rues de Salerno sont désertes (il est 7h), je contourne le Vésuvio et Naples et remonte vers le Nord, fidèle à mes habitudes, par les routes secondaires. Les alentours sont extrêmement sales, sur la voie rapide qui me sort de l’agglomération napolitaine, les airs d’arrêt d’urgence sont impraticables, il y a des dépôts d’ordures partout!

Je repasse par Sperlonga et Terracina, j’ai du mal à réaliser que cela fait déjà un mois que je suis parti, ce voyage a été très différent des autres, il m’a fait prendre conscience que je pouvais vivre ma vie de voyageur tout en travaillant. J’arriverai à Rome en début d’après midi, mon esprit est déjà à la concrétisation de ce nouveau projet : profession voyageur , encore un peu sur les routes en Sicile et déjà en train de penser au prochain voyage…

 

à suivre

 

Alain

Publié le 31 mai 2011 dans L'Italie.

Cet article t'a plu? Partage le avec tes amis! et n'oublie pas de t'abonner à la newsletter ;)










Faire un commentaire:

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.