Ride the World et retour à Colmar



 

On est le 14 juillet, demain, mon ami Julien part pour un tour du monde de trois ans en moto. Je vais le rejoindre à Béziers, passer la soirée avec lui et sa famille et le regarder partir 🙂

 

Julien et moi

Julien et moi, chacun devant sa machine, ma 125 parait bien fragile à coté de ce monstre!

 

Julien, je l’ai rencontré l’année dernière, en prenant le ferry à Anstholm au Danemark, en direction de l’Islande. On avait tout de suite accroché…

Fin Aout 2010, le tour d’Islande derrière nous et après nous être retrouvés sur le ferry du retour, on s’était donné rendez vous (dans dix ans) le 15 juillet 2011 pour son départ. Cela fait quelques années qu’il prépare ça…le moment du grand départ est arrivé!

 

Je quitte donc l’arrière pays niçois et fonce vers Montpellier, un peu d’autoroute et beaucoup de nationales, le mistral est si fort que je dépasse péniblement les 90 km/H en ligne droite, les inconvénients d’une 125 ^^

J’arrive peu avant 17h avec une sacré veine : alors que ma chaine me fait des misères depuis le départ, ne voilà t’il pas qu’elle explose (!)…à 800 mètres (preuve GPS à l’appuie) de la maison des parents de Julien! Je n’ai qu’à la pousser sur quelques dizaines de mètres et j’arrive en roue libre ! Ouf, je suis là à temps !

 

Un tour du monde en moto de 3 ans…

Pour l’heure c’est le temps des retrouvailles et des présentations aux parents, à son amie Céline, bref je me pose!

J’avais prévu de faire une interview de Julien et de vous en faire part sur mon blog, mais nous n’avons pas eu vraiment le temps de nous prêter aux jeux des questions/réponses seul à seul.

Voici donc quelques informations sur ce tour du monde, confidences recueillies entre la soirée retrouvailles/adieux et le lendemain matin  juste avant son départ !

D’où vient cette envie, cette idée de faire le tour du monde en moto?

J’ai vite compris que Julien, n’en est pas à son coup d’essais question voyages, ça doit même être génétique parce que ses parents ont pas mal bourlingué. Mais quand même pourquoi un tour du monde en moto? C’est là qu’il m’apprend l’existence de Heldge Pederson

Retour en arrière : 1991

Alors qu’il a 7 ans et qu’il visite le musée BMW de Munich qu’il découvre cet homme qui voyage seul en moto, autour du monde avec une BMW.

« Papa, pourquoi on fait pas ça aussi? »

« Quand tu seras grand mon fils, tu pourras faire pareil si tu en as envie… »

Son père ne croyait pas si bien dire 😉

 

Combien ça coute un tour du monde?

Cher! Son budget est de 120 000€ ! Il a tout planifié, je l’ai vu de mes propres yeux, au jour près! Des carnets par continents, chaque continent divisé par pays chaque pays par étapes journalières, kilomètres prévus, jours de relâche, visites, hôtel…Un boulot impressionnant surtout pour moi qui part généralement en n’ayant rien préparé si ce n’est mon point d’arrivée 😉

Cette précision et ce sérieux ont été des atouts majeurs pour trouver des sponsors! Ainsi il ne part plus avec  son poussin jaune sa  BMW jaune qui a plus de 70 000 kilomètres mais avec une superbe Yamaha 1200 Ténéré!

Les étapes ?

L’Afrique en premier, le moyen orient, l’Asie, l’Australie, l’Amérique du Sud, l’Amérique du Nord.

Voici quelques repères géographiques et temporels pour vous donner une idée : il devrait se trouver au Malawi en décembre 2011, en Iran en mai 2012, en Chine en septembre 2012, en Australie de janvier à mars 2013, en Bolivie en octobre 2013, les USA en mai 2014.

Mais mon petit Julien, quid de l’Europe!!?

Bon tu es parti et on peut te suivre sur http://www.ridetheworld.comuv.com/

 

le départ, la moto est bien chargé, matériel de camping, nouriture, téléphone satellite, train de pneus (!)

Le départ, la moto est bien chargée, matériel de camping, téléphone satellite, train de pneus (!)...

 

Retour à Colmar

La moto et son pilote tournent au coin de la rue, on reste quelques instants, l’émotion du départ passe, la vie reprend, chacun avec son présent.

Pour moi, il s’agit de réparer ma moto, le concessionnaire de Béziers qui n’a pas le kit chaine sous la main m’a dit qu’elle pouvait être prête dans 4-5 jours (!) il faut dire qu’on est vendredi.

Avec le père de Julien, on fait le tour des magasins de pièces détachées, sans succès. J’appelle finalement le concessionnaire Yamaha de Montpellier qui a bien le kit et peut me faire le changement cet après midi!

Les parents, super sympa, me prêtent leur Kangoo, la moto rentre pile poil dedans, et 3 heures après je suis de retour avec une moto prête à partir!

Dernier petit plaisir, je passe sur le viaduc de Millau et pas en dessous comme il y a quelques années :)

Dernier petit plaisir, en rentrant sur Colmar, je passe sur le magnifique viaduc de Millau

Un peu malade, je reste encore une nuit et pars le 16 au matin, direction…Colmar! Je pensais bien rester encore quelques jours à vagabonder mais finalement, je n’en ai plus envie, mes serres, mon chalet et ma roulotte me manquent, je rentre…

 

 

Publié le 1 août 2011 dans en France.

Cet article t'a plu? Partage le avec tes amis! et n'oublie pas de t'abonner à la newsletter ;)










6 Commentaires:

  1. sharlien:

    salut, toi, vous 2.

    excellent, je suis par intermittence son avancée dans ride the world.
    le coup du kit chaine, tu y echappes de justesse.

    continuez comme ca. faites nous rever, qui sait un jour on sera peut etre amené nous aussi a conter de jolis recits comme ceux la.

    bonne journee

  2. Rodrigo West:

    Salut Alain! Trois ans sur une Super Ténéré 1200!! Magnifique!!! Et bien, ta 125 n’est pas trop petite, il faut voir la 125 q’on a ici au Brésil… Moi je pense à acheter la Ténéré 250 qu’a été récemment dévoilée ici. Je ne ferai, par contre, que des petits voyages pas loin d’ici, tour du monde reste un rêve loin.. Tu sais combien du budget de Julien vien des sponsors, et combien de lui même?? à++ =) Je vais t’écrire le même sur Facebook, tu peux me répondre là.

  3. alain:

    @ Sharlien : Oui, le kit chaine, j’aurai vraiment pu l’anticiper…Mais bon, c’est ma façon à moi de voyager et de vivre : improvisation au jour le jour !
    Qui sait un jour on se croisera peut être pour faire un bout de chemin ensemble! ça pourrait être bien sympathique.

    @Rodrigo : Oui, tu as raison, ma 125 n’est pas « petite », c’est juste le moteur qui est l’est 🙂
    Julien était jusqu’à fin juin enseignant en Guyane Française, il a fais pas mal de petit boulot en donné des cours particulier pour gagner plus d’argent et financer son voyage. Les sponsors, ils ont surtout donné du matériel (veste, chaussure, pantalon), il a eu la moto de Yamaha France à petit prix et une agence de voyage lui donnera un guide pour la Chine (obligatoire !) par exemple. Pas de financement directe de leur part d’après ce que j’en sais!

  4. Julien:

    Félicitations pour ce périple qui vaut le détour ! 🙂

  5. Nana:

    Il faut vraiment être un aventurier fortiche pour faire ça pendant 3 ans ! Bravo pour l’initiative et la petite histoire dans le musé de BMW est très mignonne.

  6. alain:

    @Julien : merci pour lui et pour moi 🙂

    @Nana : Oui, il a une expérience de voyageur déjà bien étoffée, il avait prévu que la famille ou des potes le ravitaille en cours de périple (nouveaux pneus, filtres à air et matos pour l’entretien, les vidanges) mais finalement, il a décidé de rentrer tous les 6 mois. Ils laissera sa moto sur place, et fera un aller-retour en avion avec 15 jours de battement pour voir sa copine et la famille puis retour avec le matériel nécessaire pour continuer son tour du monde.

Faire un commentaire:

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.