Beauté sauvage et pollution : le contraste de la Sicile



 

Vu sur le blog Voyage

Santa Maria La Scala

Après midi tranquille à Santa Maria La Scala...

Article original : De Santa Maria La Scala à Augusto

13 mai

L’avion finira par décoller, il arrive couramment que l’aéroport de Catania soit fermé pour quelques heures à cause de l’ETNA ! Je prends Romy à l’arrière de ma moto, elle a dû emmener son casque dans son sac à dos, et n’a plus que de la place pour son maillot de bain et deux trois affaires 😉 Nous allons directement au camping déposer ses affaires et faire un tour sur la marina de Santa Maria la Scala.

 

On mange dans un restaurant un peu cher, sûr qu’on aurait pu trouver un établissement plus simple mais la qualité est là, de toute façon on ne peut avoir de poissons et fruits de mer plus frais, le port est en face et tous les matins, les pécheurs apportent leurs marchandises.

On passera l’après midi à siester sur les gros rochers noirs de lave qui forment une plage inhabituelle. Ceux ci sont tellement gros et certains parfaitement plats que c’est un vrai bonheur de rester allongé ainsi dessus!

Le soir nous allons à Circea (c’est à 5 minutes en voiture ou en moto) boire un Limanchello, apéritif  au citron typique du Sud et manger un bon plat de pâtes!

 

Le temps de boire un Limanchello près d'une des églises à acireale

...soirée à Acireale pour y boire un Limanchello près d'une des églises encore illuminée

 

Le camping n’est plus aussi calme, un car vient de déverser un flot de touriste Français bien franchouillard justement, ça parle fort, ça rigole, ça chahute, enfin c’est la vie en camping 🙂

On est quand même relativement épargné sur notre corniche, Romy va pouvoir tester son matelas pour cette première nuit sous tente!

 

14 mai

En route pour Augusta

Après le petit déjeuner avec vue sur la mer, nous prenons la route avec ma fidèle 125 direction Augusta à 50 kilomètres environ de Catania. Je n’ai pas envie d’aller trop loin, rouler à deux sur ma yamaha est trop inconfortable, on espère juste qu’il y aura quelque chose à voir à Augusta, la ville d’après c’est Syracuse qui vaut sûrement le détour mais pas comme ça! En plus ma moto commence à faire de drôle de bruit, cela fait deux ou trois jours que cela a commencé…Fidèle à moi-même, je ne touche à rien… En fait je me dit que si je vais dans un garage, ils risquent de m’arrêter, alors je continue…On verra bien combien de temps je vais supporter ça.

Bien sûr vers Augusta, il y a des travaux partout, bien sûr en voulant prendre les petites routes, on se perd, bien sûr 50 kilomètres deviennent bientôt 100! Et bien sûr Augusta est une ville sans grand intérêt ! Mais je me fie à mon instinct, en regardant la carte, je me dis qu’il doit bien y avoir une plage ou une côte sauvage à la pointe EST…

On suit la côte et en sortant de la ville je me sens obliger de m’arrêter pour faire cette photo :

 

feu de poubelle à Augusta

feu de poubelle à Augusta

 

Un vrai paysage de désolation, des papiers, des ordures (comme trop souvent en Italie du Sud) le long des routes et apparemment il n’y a pas qu’à Naples que les poubelles s’entassent et brûlent…Les pompiers arrivent juste à ce moment là.

Je continue cependant sur mon idée et nous arrivons sur un petit parking où il n’y a que quelques jeunes Italiens, aucun touriste! La mer est turquoise, la côte rocheuse est magnifique vue d’ici. On va manger un « schiacciate » sorte de sandwich fait de pain à pizza, arrosé d’huile d’olive dans lequel on mets ce qu’on veut : jambon, fromage, olives,… Le tout est passé au four quelques minutes.

 

Romy ne laissera pas une chance à ce Schiacciate

Romy ne laissera pas une chance à ce Schiacciate!

 

On passe l’après midi à bronzer, il y un vent très agréable, la ville toute proche et sa pollution semble loin, cet endroit paraît presque épargné par l’activité humaine, en y regardant mieux, on trouve des paquets de cigarettes et autres cannettes de bière mais rien de comparable avec le bord des routes avoisinantes.

 

Nature encore sauvage à la pointe EST d'Augusta

Nature encore sauvage à la pointe EST d'Augusta

 

Retour et pic-nic le soir au camping, demain, on va essayer de se faire l’ ETNA !

 

Alain

 

Article original : De Santa Maria La Scala à Augusto

 

Publié le 26 mai 2011 dans L'Italie.

Cet article t'a plu? Partage le avec tes amis! et n'oublie pas de t'abonner à la newsletter ;)










Un commentaire:

  1. joe:

    L’Etna ! L’Etna !

Faire un commentaire:

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.